AccueilActualitéSe souvenir du génocide arménien

Se souvenir du génocide arménien

Villeurbanne associe recueillement et célébration, en souvenir du génocide arménien, qui causa la mort d'environ 1,5 million de personnes, entre 1915 et 1917.

Actualité Publié le ,

Samedi 23 avril, lecture et musique rappelleront ce crime contre l’humanité, premier génocide du XXe siècle. A 19 h, une voix se fera entendre dans les salons de l’hôtel de ville, celle de la comédienne Nounée Garibian, qui lira de larges extraits du livre L’Étrangère, écrit par Valérie Toranian, directrice de la Revue des deux Mondes et ancienne directrice du magazine Elle. Dans ce livre, elle retrace la tragique histoire de sa grand-mère paternelle arménienne, Aravni, qui a fui son pays à l’âge de 17 ans, après y avoir perdu une grande partie de sa famille. Le récit alterne le présent et le retour sur ces années noires, exprimant un mélange de sentiments, ceux ressentis par une adolescente qui oscille entre tendresse et critique envers cette étrange grand-mère.

Dans les salons de l’hôtel de ville de Villeurbanne, un hommage sera ainsi rendu à cette femme arménienne, comme à tous ceux de son peuple, 1,5 million d’hommes, de femmes et d’enfants, assassinés entre 1915 et 1917, par le parti nationaliste dit des Jeunes Turcs. Autre voix de femme ce samedi 23 avril, celle de la guitariste et chanteuse Lilith Guégamian, qui interprétera des chants traditionnels à partir de ses propres arrangements. Temps de recueillement à 18 h 30, devant le mémorial de Villeurbanne, à l’angle de la rue d’Arménie et de la place Pierre-Mendès-France.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?