AccueilEvasion / TourismeSaône-et-Loire : le bonheur est dans le pré

Saône-et-Loire : le bonheur est dans le pré

Libre comme l'air, un soleil radieux et une famille qui ne tient plus en place… Et si, ce week-end, on allait faire un tour du côté de la Bourgogne ?
Saône-et-Loire : le bonheur est dans le pré
© Locaboat - Entre Loire et Saône, goûtez au plaisir de l'escapade fluviale

Art de vivreEvasion / Tourisme Publié le ,

Veaux, vaches, cochons et, de temps en temps, deux ou trois troupeaux de moutons. La Saône-et-Loire, c’est cela. Et bien plus encore. Plaisir de flâner entre les vignes, gravir les collines du parc naturel du Morvan ou s’imprégner d’histoire au cœur de l’abbaye de Cluny… Le département offre pléthore de secrets qui ne demandent qu’à être révélés.
Tel est, en tout cas, l’objectif de Destination Saône-et-Loire. « Je ne le cache pas : pour moi, notre territoire est sous-estimé. On le découvre une fois qu’on y est, d’où notre souhait de donner envie aux gens de s’y installer », déclare Salima Benichou, responsable marketing territorial. En lançant l’opération Country Break, l’agence développe un tout nouvel axe touristique, ciblant particulièrement les 30 - 55 ans. Une première pour le département, habituellement timide en matière de communication.
Le « 71 » ne manque pourtant pas d’attrait. En 2014, il était même le seul à abriter deux Grands Sites de France : le domaine archéologique de Bibracte, entouré de sa forêt mystérieuse, et les roches de Vergisson et Solutré, ces deux vaisseaux majestueux voguant sur un océan de vignes et surplombant une constellation de villages aux pierres dorés. Et que dire de la gourmandise au cœur de ce territoire épicurien par nature ? Il n’y a qu’à se rendre à Tournus pour en avoir le cœur net : cette petite ville de 6 300 âmes ne regroupe pas moins de quatre chefs étoilés ! Sans compter la vigne, bien sûr, une affaire si sérieuse que ses paysages sont classés « patrimoine culturel ».
Les amateurs pourront aussi se laisser tenter par une excursion fluviale et suivre les méandres de la Saône jusqu'à Lyon, où l’on pénètre entre les collines de Fourvière et de la Croix-Rousse. Ce lien tissé avec la capitale des Gaules n’a rien d’un hasard, la ville étant la cible principale des acteurs touristiques locaux. Une évidence, lorsque l’on sait que les Lyonnais sont de plus en plus nombreux à choisir Mâcon comme terre d’adoption.

Plus d'infos sur www.bourgogne-du-sud.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?