Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Salle multisports à Décines : le projet juridiquement lancé

Publié le - - Collectivités

Salle multisports à Décines : le projet juridiquement lancé
© Infinity Nine Media - Jean-Michel Aulas et Tony Parker

Si Jean-Michel Aulas avait déclaré tout sourire en septembre (lors d'une conférence de presse à l'Astroballe en présence de Tony Parker, président de l'Asvel et de Jordi Bertomeu, président de l'Euroligue basket) que le projet de salle multisports à Décines était calé au niveau de son cahier des charges technique, le temps politique vient de faire son œuvre pour freiner cet enthousiasme.

Le conseil communautaire de la métropole de Lyon, réuni le 16 décembre, a approuvé non sans mal le lancement d'une procédure de révision du plan local d'urbanisme (PLU), qui officialise l'entame, pour l'heure juridique, d'un projet nécessaire sportivement au maintien de l'Asvel dans l'élite européenne.

Les exigences de ce championnat européen, corrélé au développement économique du club, implique notamment un standing de salle pour la tenue de certains matches, auquel l'Astroballe ne répond plus. Invité pour deux ans en Euroligue, l'Asvel entre de fait dans un calendrier serré pour espérer obtenir une intégration définitive en Euroligue.

C'est sans compter les freins politiques que génère un tel projet structurant de territoire. Plusieurs élus, dont en tête Jean-Paul Bret, se sont élevés contre cette délibération la jugeant précipitée et traduisant « le dévoiement d'un outil de planification ».

Le maire de Villeurbanne déclare ainsi que « l'OL City, ainsi que la dénomme lui-même l'OL groupe, se prépare à regrouper l'ensemble des équipements sportifs et événementiels d'ampleur de l'agglomération. Sans doute autour d'un complexe hôtelier et commercial. Un regroupement au mépris de toute logique d'équilibre dans l'exploitation des grands équipements déjà existant de l'agglomération, halle Tony Garnier ou Transbordeur. Un regroupement au mépris également de toute logique d'aménagement du territoire et de développement local. Et l'édile d'ajouter : « Une décision prise de manière précipitée et dérogatoire, fragile juridiquement et incompréhensible démocratiquement ». Pour David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon, la priorité était que l'Asvel puisse jouer dans le territoire métropolitain et pas en dehors.

Approuvée finalement, cette délibération va dans un premier découler sur l'ouverture d'une enquête publique une fois passées les élections de mars.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer