AccueilActualitéSainte-Foy-lès-Lyon : les habitants massivement opposés au projet de téléphérique selon un sondage

TRANSPORTS URBAINS Sainte-Foy-lès-Lyon : les habitants massivement opposés au projet de téléphérique selon un sondage

Alors que le Sytral prévoit pour 2025 l'aménagement d'un téléphérique urbain entre Francheville et Lyon, un sondage commandé à l'Ifop par la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon laisse apparaitre que 77 % des habitants se montrent opposés au projet.
Sainte-Foy-lès-Lyon : les habitants massivement opposés au projet de téléphérique selon un sondage
© DR - Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon et opposante déterminée au projet de télécabine dans l'Ouest Lyonnais.

Actualité Publié le ,

C'est un sondage qui tombe à pic pour nourrir l'argumentaire des détracteurs du projet de téléphérique urbain dans l'Ouest lyonnais, prévu pour 2025. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'enquête a été commandée à l'Ifop par la Ville de Sainte-Foy-lès-Lyon. Véronique Sarselli, maire LR de la commune, est l'une des plus farouches opposantes au projet mené par le Sytral, l'autorité organisatrice des transports pour Lyon et le Rhône. Un dossier qui a d'ailleurs implicitement reçu le soutien de l'Etat.

De cette étude menée du 30 août au 3 septembre dernier par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 502 habitants de Sainte-Foy-lès-Lyon âgées de 18 ans et plus, on retient en premier lieu que 77 % des personnes interrogées sont contre le projet de télécabine. 61 % s'y disent même "tout à fait défavorable".

L'impact paysager en question

78 % des sondés estiment que le projet aura un impact paysager négatif et - plus étonnant - 71 % pensent que l'impact environnemental sera également négatif.

Du reste, seuls 34 % des habitants interrogés répondent "oui" à la question de savoir si le téléphérique urbain permettra de désenclaver l'Ouest Lyonnais. Ils ne sont également que 31 % à juger qu'un tel aménagement rendra possible une réduction de la part automobile.

L'hypothèse du métro E plébiscitée

Interrogés quant à l'opportunité de poursuivre un projet alternatif sous la forme d'une ligne de métro E reliant Tassin - Lyon 5e et Lyon Bellecour, les habitants s'y déclarent convaincus à une majorité écrasante (88 %).

Enfin, lorsque l'on demande s'ils souhaitent que le projet de téléphérique soit soumis au vote des habitants à travers un référendum local, ils sont 90 % à répondre "oui".

Quelle valeur pour cette étude ?

Si l'étude de l'Ifop vient confirmer que la population de Sainte-Foy-lès-Lyon est dans sa grande majorité hostile au projet, la faiblesse d'une telle enquête repose sur son étendue géographique limitée. Que donnerait par exemple un sondage dans la commune voisine de Francheville, dont le maire Michel Rantonnet - lui aussi encarté chez Les Républicains - a exprimé publiquement son soutien au dossier de télécabine de l'Ouest Lyonnais ?

Reste que cette enquête de l'Ifop a le mérite de remettre au centre de la table un sujet qui ne manquera pas de pimenter le débat public dans les prochains mois.

 
Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?