AccueilEconomieSainte-Foy-lès-Lyon : Calicéo lève 100 millions d'euros pour ouvrir de nouveaux centres

Sainte-Foy-lès-Lyon : Calicéo lève 100 millions d'euros pour ouvrir de nouveaux centres

Trois ans après son rachat par Marc Léonard et le fonds d’investissements Ekkio Capital, l’enseigne de balnéothérapie et remise en forme Calicéo prévoit d’implanter des établissements en région parisienne et à Lille.
Sainte-Foy-lès-Lyon : Calicéo lève 100 millions d'euros pour ouvrir de nouveaux centres
Chabanne Architecte - Les nouveaux centres Calicéo visent 400 000 entrées par an avec une offre complète de bien-être, forme, détente et santé-prévention.

Economie Publié le ,

Né en 1997 dans la région thermale de Dax, Calicéo fait à l’époque figure de précurseur avec son offre d’activités thermoludiques. Le concept se développe peu à peu avec l’ouverture d’établissements à Pau, Perpignan, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Lyon.

"En 2018, nous avons racheté les 6 centres existants, cumulant 1,2 million de visiteurs par an, et repris les 130 salariés. Nous avons installé le siège social à Sainte-Foy-lès-Lyon", rappelle le Lyonnais Marc Léonard qui a mené cette opération avec le soutien d’Ekkio Capital.

Le président de Calicéo se fixe alors trois objectifs : structurer l’entreprise d’origine familiale, reprendre une longueur d’avance sur la concurrence qui s’est fortement développée et compléter le maillage territorial.

17 millions d'euros d’investissement par centre Calicéo

La crise sanitaire a ralenti la réalisation de la feuille de route, mais Calicéo vient de lever 100 M€ pour refinancer sa dette et construire 4 nouveaux centres. Ekkio Capital, LGMH Holding (Marc Léonard) et l’équipe de management ont été rejoints par GF Investissement et BNP Développement.

"En 2023, nous ouvrirons des centres à Saint-Cyr-L’Ecole dans les Yvelines, Lieusaint Sénart en Seine-et-Marne, Cormeilles-en-Parisis dans le Val d’Oise ; et en 2024 nous nous implanterons à Marcq-en-Barœul au Nord de Lille", fait savoir le président de Calicéo.

Entre le foncier, la construction du bâtiment de 5 000 m2 et les équipements, un nouveau centre représente un investissement de l’ordre de 17 M€.

"Nous avons choisi des sites avec au moins 1 million d’habitants dans un périmètre de 45 minutes car nous visons 400 000 entrées par an et par établissement", explique Marc Léonard. La mise de départ et les coûts fixes nécessitent d’enregistrer des flux importants. Pour séduire la clientèle, un axe prévention-santé complète les activités historiques de bien-être, forme et spa/massages.

Calicéo veut s'implanter dans les capitales européennes

En préparation de l’ouverture de deux autres centres à Strasbourg et dans l’Est parisien, Calicéo a prévu auprès de ses investisseurs une tranche optionnelle de financement de 34 M€.

A horizon 2024-2025, le groupe, qui devrait atteindre un effectif de 400 à 450 salariés, table sur 50 M€ de chiffre d’affaires et 18 M€ d’Ebitda. Sur le périmètre actuel, Calicéo réalise 19 M€ de chiffre d’affaires et 6 M€ d’Ebitda.

"Nous prévoyons ensuite d’exporter notre concept dans quelques capitales européennes de pays frontaliers comme l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique…", annonce le président.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?