AccueilEconomieServicesSaint-Priest : le spécialiste de l'infogérance FMI intègre Résiliences

INFOGERANCE Saint-Priest : le spécialiste de l'infogérance FMI intègre Résiliences

Spécialisée dans l'infogérance, la société lyonnaise FMI, a ajouté une nouvelle expertise dans la sécurité et la sauvegarde des données, via une opération de croissance externe.
Saint-Priest : le spécialiste de l'infogérance FMI intègre Résiliences
© FMI - Loetitia Colas, dirigeante de FMI

EconomieServices Publié le ,

"Les attentes de nos entreprises clientes m'ont poussé à opérer le rachat de Résiliences", explique Loetitia Colas, dirigeante de la société lyonnaise FMI (12,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, 60 collaborateurs), spécialisée dans les solutions d'infogérance et d'hébergement des données pour les PME en Auvergne-Rhône-Alpes depuis plus de trente ans.

Depuis sa création en 1985, FMI s'est positionné comme l'un des leaders du grand quart Sud-Est par ses solutions IT. A noter que l'entreprise, basée à Saint-Priest, est propriétaire de son Datacenter.

"Nous avions atteint une vitesse de croisière et étions devenus l'un des acteurs les plus grands chez les « plus petits ». En voulant devenir petit chez les plus grands, il était nécessaire d'ajouter une brique d'expertise technique supplémentaire pour performer, dorénavant en tant que petit parmi les grands ! ".

La société Résiliences (5,7 M€, 30 collaborateurs, 15 ans d'existence) basée a Annecy, encline à la reprise, répondait au critères de rachat de FMI, à la recherche d'expertises dans la sécurité, la sauvegarde et la protection des données, autrement dit ce que l'on nomme « l'intégration IT ».

L'intégration en ligne de mire

Les premiers échanges entre les deux entreprises débutent à l'été 2020 pour une officialisation du rachat le 4 mai der,ier. "La proximité, c'est à dire en Auvergne-Rhône-Alpes était la condition à une opération de croissance externe. Nous clients sont régionaux et je souhaitais que la gestion des équipes soit facilité par une faible distance" explique la dirigeante qui avoue un certain "choc des cultures" malgré des synergies communes.

"FMI et Résiliences sont animées par les mêmes dynamiques de rentabilité, de service aux entreprises et de RSE. Nous avons d'ailleurs travaillé sur la raison d'être de notre entreprise. Pour autant, nos nouveaux collaborateurs haut-savoyards sont issus d'un monde d'ingénieur que nous avons dû apprendre à connaître. C'est un beau challenge qui permet à FMI de sortir de son segment de généraliste".

In fine, la nouvelle entité emploiera 90 personnes pour développer une solution globale en matière d'expertise et de gestion informatique des entreprises.

"Je souhaite que Résiliences progresse au contact de FMI, que l'on puisse écrire une nouvelle page dans cette démarche d'expertise et de services auprès des entreprises. Avec cette évolution, nous élargissons notre palette d'offre pour aller plus loin dans notre technicité et notre expérience clients", explique de son côté Jean Christophe Gazzotti, fondateur de Résiliences.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?