AccueilCollectivitésSAGYRC : un chantier historique dérenaturation de l'Yzeron

SAGYRC : un chantier historique dérenaturation de l'Yzeron

Comme partout, c’est après avoir connu d’importantes inondations, que l’on a commencé à se demander, sur l’aval du bassin versant de l’Yzeron, pourquoi les crues étaient si dévastatrices et comment y remédier.

Collectivités Publié le ,

Nous sommes en 1989 : Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Francheville, Tassin et Charbonnières se questionnent. A cette époque, la Région prend de nouvelles compétences et lance sa politique de Contrats de rivières. Localement, un syndicat d’études est créé pour préparer ce contrat avec des objectifs nombreux et ambitieux : l’écologie des cours d’eau, leur entretien, la continuité du milieu aquatique et les protections contre les crues centenales. La réflexion change alors de dimension et s’étend à tout le bassin versant de l’Yzeron. Cette rivière a plusieurs sources, dans la commune éponyme - Yzeron (le Garon y prend également sa source et la commune adhère donc à deux syndicats) - et à Montromant. Nous sommes dans les Monts du Lyonnais, au milieu d’espaces boisés et agricoles. L’Yzeron dévale la pente et se jette dans le Rhône à Oullins. Le Charbonnières et le Ratier sont ses principaux affluents. Le territoire couvert par cet ensemble hydrologique est petit – 144 km² –mais très urbanisé dans sa partie aval. Il faut attendre 2001 pour voir la création du Syndicat d’Aménagement et de Gestion de l’Yzeron, du Ratier et du Charbonnières, le SAGYRC. En 2008, il devient un syndicat à la carte. La compétence sur les aménagements hydrauliques n’étant qu’optionnelle au regard des fortes disparités d’enjeux sur le territoire. Ce qui mène d’ailleurs à des modes de financement pour le moins complexes. Il faut dire que les inondations en ville, si elles sont évidemment le fait de violents orages en amont, sont essentiellement dues à l’action de l’homme sur la rivière. Le béton est roi et l’eau n’aime pas être contrainte. Dans les prochaines années, le SAGYRC va mener d’incroyables chantiers pour tenter de rétablir un lit qui convienne mieux au cours d’eau. Une initiative unique à une telle échelle. .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5094 du samedi 29 mars 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?