Sacré farceur

Sacré farceur
Le bruit court

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Réalisateur, acteur, scénariste, metteur en scène et auteur dramatique, Eduardo de Filippo a connu ses heures de gloire dans les années 1950. Omniprésent sur les écrans, il a laissé une filmographie sans grande personnalité. En revanche, ses pièces de théâtre ont résisté à l’indifférence, notamment L’Art de la comédie. Ecrite en 1965, l’oeuvre épingle le pouvoir, particulièrement dans ses rapports avec les artistes.

Econduit par un préfet à qui il était venu demander de l’aide, un directeur de troupe de théâtre met la main sur la liste des visiteurs que son hôte doit recevoir dans l’après-midi. Qui viendra ? Les personnalités ou des comédiens qui auront endossé leur personnage ? A travers cette fable des aux accents pirandelliens, Eduardo de Filippo questionne le masque social et esquisse une réflexion sur le rôle du théâtre dans la cité.

Patrick Pineau signe la mise en scène de cette comédie joyeuse à l’affiche de laquelle figurent Vincent Winterhalter, Fabrice Orcier, Sylvie Orcier (qui signe aussi la scénographie), Mohamed Rouabhi et Christophe Vandevelde.

Théâtre de la Croix-Rousse, 23 novembre au 1er décembre.
www.croix-rousse.com

La rumeur du monde

Dans un contexte d’accélération du temps de l’information et d’omniprésence de la communication, le collectif de L’Avantage du doute crée une chaîne de télé indépendante, au nom évocateur d’Éthique TV. En diffusant en direct chaque soir sur le Web son propre JT, le collectif (fondé à Toulouse en 2003 à la suite d’un stage organisé par TgStan) partage avec le public l’intimité d’une rédaction qui entend ne maquiller ni les visages ni les informations.
Dans un improbable grand écart entre les Pieds nickelés et la philosophe Marie-José Mondzain, L’Avantage du doute joue avec les mêmes armes que celles qu’utilise la télévision. Le bruit court que nous ne sommes plus en direct, son troisième spectacle, nous livre en direct une passionnante réflexion critique et philosophique sur les médias. Toute ressemblance avec BFM TV ou iTélé n’est peut-être pas fortuite.

Théâtre des Célestins, 23 novembre au 3 décembre
www.celestins-lyon.org

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?