AccueilEconomieIndustrieRYB Composite participe au projet Ariane 6

RYB Composite participe au projet Ariane 6

La société spécialisée dans les géocomposites de drainage et installée à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs a été sélectionnée pour équiper le pas de tir d'Ariane 6. Des travaux achevés en août 2018.
RYB Composite participe au projet Ariane 6
©Ryb - Le géocomposite est une pièce importante de la construction du pas de tir d'Ariane 6

EconomieIndustrie Publié le ,

Ariane 6, la nouvelle née de l'Agence spatiale européenne est dans les starting-blocks. Et Ryb composite a été choisie pour le projet d'ampleur. Sélectionnée par l'entreprise Eiffage, grand groupe de BTP, Ryb Composite a équipé le pas de tir de son innovation faite de polymères qui permet le « drainage des eaux au niveau des parois enterrées », selon Pierre Beirnaert, directeur commercial de la société.

« Nous sommes spécialisés dans le haut de gamme. Cette spécification technique nous a permis de protéger les parois du pas de tir d'Ariane. Ce projet nécessitait de protéger et faire baisser les charges sur les parois », explique encore Pierre Beirnaert. Cela permet de « capter les eaux présentes dans les remblais et de les diriger vers un exutoire, garantissant la longévité de l'ouvrage », détaille-t-on chez Ryb. En général, la durée de vie de ses géocomposites, qui se présentent sous forme de rouleaux, dépasse les 100 ans : « c'est plus que la durée de vie des ouvrages », sourit le directeur au téléphone.


La filiale du Groupe Elydan (spécialiste des solutions polyéthylène dans les domaines du BTP) explique que
« 60 % des activités de la filiale se déroulent à l'export (Afrique, Europe et Amérique latine) et 40 % des activités en France. » Pierre Beirnaertvient d'ailleurs d'effectuer un petit tour de l'Amérique Latine, dans une démarche de prospection : « J'ai passé deux semaines entre la Colombie, le Pérou avant le Chili », explique-t-il.

Si le groupe Elydan (auquel appartient Ryb Composite) comprend 400 employés, la filiale emploie une vingtaine de personnes et s'est chargée d'importants projets : « cette année, nous avons aussi travaillé sur le nouvel aéroport de Mexico. Un projet plutôt conséquent. Mais aussi un bassin de rétention au Qatar, ou encore un centre d'enfouissement de déchets en France.» Le directeur commercial reste discret sur son CA : « nous sommes sur une niche qui compte beaucoup de concurrents ». Reste que, assure-t-il, « l'empreinte carbone de notre solution est deux fois plus basse que si l'on utilisait des cailloux pour le drainage. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?