AccueilSpectacle vivant" Ruy Blas " au château de Grignan

" Ruy Blas " au château de Grignan

Guy Delahaye - " Ruy Blas ", mise en scène d'Yves Beaunesne

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Les Fêtes nocturnes invitent tous les ans un metteur en scène pour se frotter aux vieilles pierres de ce château de la Renaissance, joyau classique de la Drôme remanié par la famille des Adhémar et démantelé à la Révolution française. Cette année, c'est Yves Beaunesne, le directeur de la Comédie Poitou-Charentes, qui s'y colle, et il a choisi la pièce-fleuve de Victor Hugo, Ruy Blas, qu'on n'a pas si souvent l'occasion d'entendre dans les salles.

Devant l'imposante façade du château, les dix interprètes donnent vie à cette tragédie romantique qui parachevait le virage pris par Hugo au sujet du théâtre, brisant définitivement la règle d'unité de temps, de lieu et d'action en vigueur et insufflant à son verbe un souffle idéaliste tout en dénonçant les dérives de Louis-Philippe. La pièce, en alexandrins bien sûr, se déroule dans l'Espagne du XVIIe siècle et met en scène un valet sensible et intelligent, un noble sans foi ni loi et une reine désoeuvrée. Tout le style hugolien est là : des personnages complexes, du rire, des larmes, du grandiose, du minuscule, une intrigue tortueuse à souhait ; et le metteur en scène embrasse tout cela à la fois.

Dans une scénographie épurée qui rappelle la machinerie du théâtre à l'ancienne et tire admirablement parti de la facade, les comédiens, les comédiennes et musiciennes s'en donnent à cœur joie. Il faut dire qu'Yves Beaunesne prouve encore une fois son talent de direction d'acteur tout comme son goût pour la ponctuation musicale, qui donne à ce Ruy Blas un parfum populaire qui aurait certainement ravi l'auteur des Misérables.

Château de Grignan, jusqu'au 24 août - www.chateaux-ladrome.fr

Love phone, comédie canaille et dissipée à la Comédie Odéon

Avant de jouer dans Le fil à la patte de Georges Feydeau à la rentrée, le comédien-metteur en scène-auteur Yvan Lecomte se fend d'une comédie « polissonne » à la Comédie Odéon (Lyon 2e) en ce début août. Intitulée Love Phone, elle met en scène trois salariées prêtes à tout pour sauver la boîte dans laquelle elles travaillent, une entreprise de téléphone rose, au mitan des années 2000. Fous-rires et détente assurée pour un trio en alternance, dont parfois même l'auteur en personne.

Comédie Odéon, du 7 août au 14 septembre - www.comedieodeon.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?