AccueilCollectivitésIGS inaugure son nouveau campus HEP

IGS inaugure son nouveau campus HEP

Le délégué général du groupe IGS a inauguré le nouveau campus, construit à quelques mètres du premier bâtiment de Vaise. Celui-ci accueille 24 des 35 écoles du groupe IGS et du réseau C&D.
IGS inaugure son nouveau campus HEP

Collectivités Publié le ,

« Aujourd'hui, l'utopie se réalise. » En inaugurant un nouveau campus à Vaise le 27 février, Roger Serre, fondateur et délégué général du groupe IGS, a rappelé les valeurs que ses établissements souhaitent insuffler dans la formation des étudiants. « Les jeunes d'aujourd'hui sont en train de nous construire un monde de nouvelles sagesses. Il est de notre responsabilité de les accompagner. Aucun autre investissement ne remplace celui dans l'éducation et la formation. »

Le groupe a investi 23 M€ dans le bâtiment de 7 000 m2 pour arriver à un campus de 22 000 m2 sur deux bâtiments à Vaise. Tourné vers un apprentissage et une pédagogie qui s'appuient sur les nouvelles technologies et l'interaction, le site se compose de salles modulables avec du mobilier mobile, d'écrans tactiles et de nombreux espaces dédiés au travail collaboratif. La Place des incubateurs accueille quatre dispositifs dédiés à l'entrepreneuriat : Ronalpia, l'incubateur des entrepreneurs sociaux, Start'HEP, l'incubateur des étudiants et diplômés des écoles du groupe, Ifagtory, le réseau des seize incubateurs de l'Ifag présents en France, et l'accélérateur Idrac business school. « L'incubateur sera ouvert à tous les habitants du quartier dès l'année prochaine pour favoriser l'inter-génération », annonce celui à l'initiative du nouveau positionnement du groupe. HEP, pour Humanisme Entrepreneuriat Professionnalisme, entend s'appliquer aux pédagogies enseignées aux 7 000 étudiants lyonnais. « Les trois valeurs HEP sont universelles mais il n'y a rien de plus compliqué que d'enseigner des valeurs universelles. Les entreprises nous y aideront. » Tout comme elles accompagnent le groupe dans ses choix stratégiques, notamment celui de l'apprentissage engagé dès 2002 alors « qu'on nous avait prédit que l'apprentissage dans les métiers tertiaires ne fonctionneraient pas. Les 2 300 jeunes entrés dans une filière en alternance à la rentrée de septembre 2017 ont tous un poste. Les entreprises nous suivent », se félicite-t-il.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?