AccueilCollectivitésRodéos urbains, petite enfance, et éducation au menu du conseil municipal de Lyon

Rodéos urbains, petite enfance, et éducation au menu du conseil municipal de Lyon

Le conseil municipal de Lyon, ce jeudi 27 mai devait mettre au vote, entre autres, des délibérations ayant trait à deux sujets forts du moment : la sécurité, avec le phénomène des rodéos, et l'enfance, avec une augmentation significative de l'offre sur l'accueil pendant les vacances. Détails.
Rodéos urbains, petite enfance, et éducation au menu du conseil municipal de Lyon
DR

Collectivités Publié le ,

" Sur la ville de Lyon, depuis le 1er janvier 2021, on en a recensé 36 faits de rodéos urbains, dont 17 ont pu être judiciarisés", précise le maire Grégory Doucet.

Depuis la loi de 2018, il est interdit de poursuivre les véhicules pour ne pas entraîner d'accidents avec les auteurs, les policiers, ou les passants. "La réponse ne peut-être que collective avec une articulation police-justice, précise le maire, […] depuis le début de l'année 2021, nous avons recruté 25 policiers et policières, alors que 26 l'avaient été sur toute l'année 2020, 22 en 2019, 14 en 2018 … ".

Concernant ces rodéos :

"L'action par l'identification après coup, est privilégiée via notre CSU (centre de supervision urbain). Quatre des auteurs de rodéos ont été appréhendés, et plusieurs véhicules saisis en collaboration avec la police judiciaire", affirme Mohamed Chihi, adjoint à la sécurité.

Mohamed Chihi, détaille la programmation financière du CLSPD (contrat local sécurité prévention délinquance) : "Nous augmentons de 40% le budget dédié à la prévention, deux nouveaux chargés de mission, un pour la prévention situationnelle et une autre pour l'observatoire de la délinquance, 200 000 euros c'est l'enveloppe contre 180 000 euros les années précédentes pour les actions de la prévention sociale, la prévention de la récidive, la médiation, les violences faites aux femmes. Les opérateurs associatifs portent les actions".

En cette période de déconfinement, la ville met en place des opérations de médiation sociale nocturne, en soirée et début de nuit, de façon à faire cohabiter les habitants avec les clients nocturnes de Lyon.

En prévention, 50 000 euros de budget de fonctionnement, sont dédiés aux rodéos, facteurs de risque, actions de sensibilisation auprès des collégiens, harcèlement de rue, poly-consommateurs de substances psycho-active en errance par le biais du dispositif "Tapaje" (travail alternatif payé à la journée).

Une enveloppe de 500 000 euros est dédiée à la rénovation des postes de police municipales de proximité, pour rafraîchissement, espace d'accueil, armureries…L'unité mobile de circulation sera installée dans le huitième arrondissement.

Enfance

"Je souhaite faire de Lyon, la ville des enfants, affirme Grégory Doucet, pour nous l'attention aux générations futures est essentiel […] . A Lyon, ce sont 2,848 M€ qui seront investis pour la rénovation des aires de jeu, dans les squares, dans les parcs. Mais aussi 600 000 euros pour les crèches associatives de la ville à s'équiper correctement, et à assurer une bonne qualité de service."

Stéphanie Léger, adjointe éducation, détaille une offre de vacances supplémentaire, de centre de loisirs multi-activités, pour les 3-6 ans et les 6-11 ans : augmentation de l'offre sur les trois premières semaines de juillet les plus demandées ; 650 places supplémentaires chaque semaine sont proposées, 30% de ces places sont réservés aux familles les plus fragiles, sur proposition des assistantes sociales, avec des tarifs depuis 10 euros à 75 la semaine selon le quotient familial, « on augmente environ de 40% l'offre d'accueil en centre de loisirs sur les 3 premières semaines de juillet ».

Une nouvelle école ouvre sur place Julien Duret en septembre, dans le 8e, face à la MJC Montplaisir, une école de 18 classes, commencée sur le mandat précédent. L'école va s'appeler Anne Sylvestre, artiste chanteuse, née à Lyon, « qui a écrit notamment pour les enfants, avec les Fabulettes et qui a lutté pour la cause de femmes ».

Un outil relationnel de communication numérique, sera mis en place, développé avec la Métropole de Lyon, la classe.com, qui gérera les SMS groupés, la restauration, les absences, sorties, et sera expérimentée sur des écoles lyonnaise à la rentrée. Une application entre équipes pédagogiques, Ville de Lyon, animation périscolaire, familles…

Politique petite enfance

La ville de Lyon reprend en gestion municipale deux RAM (relais assistance maternelle), relais en difficulté avec leur gestionnaire actuel. Les futures crèches seront aussi prises en gestion municipales, de même que les futurs RAM.

"Nous voulons être exemplaire en termes d'écologie de la petite enfance, indique Steven Vasselin, adjoint petite enfance. Les prestataires, les mobiliers… Nous ferons attention aux perturbateurs endocriniens, présence de substances chimiques nocives etc. Les acteurs associatifs ne nous ont pas attendus mais nous allons les aider à renforcer cette politique petite enfance."

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?