AccueilCultureSpectacle vivantDanse / Rizzo, c'est beau !

Danse / Rizzo, c'est beau !

Christian Rizzo est loin d'être inconnu des Lyonnaises et Lyonnais qui ont déjà vu son travail de nombreuses fois tant à la Maison de la danse qu'à l'Opéra où le ballet lui a commandé deux pièces il y a maintenant presque 10 ans.
Danse / Rizzo, c'est beau !
Marc Coudrais - d'à côté de Christian Rizzo

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Après son triptyque de Pièces chorégraphiques de danse sur la danse , dont deux opus ont été présentés à Lyon, il revient ici avec une pièce créée en 2017 dans la continuité de son travail.

Celui qui est peuplé d'étranges créatures, hommes lapins, monstres à trois têtes qu'il met ici au service de tous les publics, dès 6 ans. D'à côté est un conte abstrait, qui prend le risque d'évacuer la narration au profit de l'imagination. En 2016, avant la création le chorégraphe écrivait « associant danseurs et figures hybrides, d'à côté développe une narration abstraite faite de ruptures, de contaminations de mouvements, de libres associations d'images et d'engagement physique. D'à coté porte en lui le désir d'offrir un espace de métamorphoses à des publics de tous âges afin d'y réunir les possibles imaginaires de chacun. »

Celui qui a commencé par le rock et la mode avant d'entrer en danse, semble y être parvenu si l'on en croit les images extraites du spectacle. Avec son équipe de fidèles, Cathy Olive, créatrice lumière, Luan-Hau Chiang, artiste digital et le groupe Cercueil/Puce Moment à la création musicale, et trois danseurs, il embarque tout le monde dans son rêve éveillé.

Un rêve où chacun et chacune peut se projeter à loisir, sans contrainte, et se raconter sa propre histoire. Qu'elle soit urbaine ou agreste, chacune et chacun compose sa traversée avec ces trois personnages, un habillé de rouge, un autre de bleu, un de vert qui apparaissent et disparaissent.

On retrouve les motifs chers au chorégraphe devenu directeur du CCN de Montpellier, les immuables plantes vertes, les masques comme des totems et la création d'un espace sensible impossible à décrire. Il vaut mieux y aller. Expérimenter !

Maison de la danse, 5 et 8 décembre, www.maisondeladanse.com

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?