AccueilCollectivitésL'expérience client se renforce pour Rhônexpress

L'expérience client se renforce pour Rhônexpress

L'expérience client se renforce pour Rhônexpress

Collectivités Publié le ,

L'année 2019 se termine avec 1 598 729 passagers enregistrés, soit une croissance de 5,9% par rapport à l'année 2018, pour la ligne de tram express reliant la Part-Dieu à Saint-Exupéry. Malgré une baisse de cette fréquentation lors de la Fête des Lumières (14 000 passagers contre 27 000 en 2018) à cause des grèves des transports, Rhônexpress affiche un bilan positif de son exploitation avec l'objectif de fluidifier le « parcours client ». En témoigne la mise en place d'un partenariat avec Lyon Tourisme et Congrès avec la mise en place d'une City Card et de titres TCL disponibles à bord du tram sans passer par l'office de tourisme. Les ventes du pass ont d'ailleurs progressé de 13% sur un an. La progression significative de l'achat des titres par anticipation montre aussi une maturité du service des habitudes d'utilisation récurrentes de l'utilisation de la ligne. Des initiatives lancées autour de la RSE et de l'expérience client, comme l'appel à projet pour le développement d'un jeu interactif à vocation touristique, participent aussi de cette progression d'usage.

Une « appli » qui fluidifie

Lancée au second semestre 2019, la nouvelle version de l'application smartphone Rhônexpress a connu une progression des ses utilisateurs de 15 % durant les trois derniers mois de l'année. Plus fluide et ergonomique, cette nouvelle version facilite et renforce la stratégie de Rhônexpress autour de l'expérience client.
Pour rappel, Rhônexpress c'est 139 course par jour avec un départ toutes les 15 minutes, de 6h à 21H.

Dans un communiqué, David Kimelfeld confirme son choix de résilier le contrat Rhônexpress suite à la réunion de la commission des élus du Sytral qui examinait les conséquences d'un tel choix. Selon le président de la métropole de Lyon, "l'offre de Vinci était trop éloignée de nos objectifs initiaux de négociation, et faisait peser la quasi intégralité des risques à la collectivité. La résiliation est la voie unique qui permet de défendre véritablement les intérêts du Sytral, de la Métropole des usagers de Rhônexpress, des usagers de l'est lyonnais (T3) et des contribuables".

L'élu a demandé au Sytral d'inscrire à l'ordre du jour du Conseil syndical du 14 février la décision de résiliation du contrat.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?