AccueilEconomieIndustrieRhône : Mersen investit 20 millions d'euros dans son usine de Saint-Bonnet-de-Mûre

Rhône : Mersen investit 20 millions d'euros dans son usine de Saint-Bonnet-de-Mûre

Le groupe industriel Mersen, qui possède une usine à Saint-Bonnet-de-Mûre (Rhône), a été retenu par Automotive Cells Company pour fabriquer des barres d’interconnexion laminées intelligentes pour les batteries des prochains véhicules électriques.
Vue aérienne de l'usine Mersen de Saint-Bonnet-de-Mûre qui fabriquera pour ACC des barres d'interconnexion destinées aux batteries des véhicules électriques.
© DR - Vue aérienne de l'usine Mersen de Saint-Bonnet-de-Mûre qui fabriquera pour ACC des barres d'interconnexion destinées aux batteries des véhicules électriques.

EconomieIndustrie Publié le ,

Mersen, expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés, est présent dans 35 pays à travers plus de 50 sites industriels, dont un dans le Rhône, et 18 centres de R&D, qui emploient quelque 7 000 personnes. Malgré un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros, ce géant reste peu connu.

"Mersen fabrique sur-mesure des produits pour des clients de nombreux secteurs d'activités comme l'énergie, l'électronique, le transport, l'aérospatial. Nous ne sommes pas forcément connus du grand public mais nos produits sont au cœur des solutions et des procédés incontournables dans l’industrie et contribuent, par exemple, à la fabrication des panneaux photovoltaïques ou des packs de batteries de voitures électriques", explique Salvador Lamas, vice-président de la business unit solutions pour l'électronique de puissance.

Caly Technologies dans le giron de Mersen

Un contrat à 200 millions d'euros de chiffre d'affaires sur sept ans pour Mersen

C'est justement pour le marché du véhicule électrique que Mersen vient de décrocher un important contrat avec Automotive Cells Company (ACC), société commune entre Stellantis, TotalEnergies/Saft et Mercedes-Benz, pour fournir des barres d'interconnexion laminées intelligentes pour les batteries.

"Ce contrat est le fruit de 18 mois de travail et de collaboration avec ACC pour réaliser le design, les simulations, le prototypage du produit... selon les spécifications", souligne Salvador Lamas, qui précise que cette commande représente 200 millions d'euros de chiffre d'affaires sur sept ans.

Ces barres d'interconnexion, également appelées busbars, seront fabriquées dans l'usine Mersen de Saint-Bonnet-de-Mûre. Ce site de 300 personnes abrite déjà trois activités : la fabrication de fusibles standards et ultra-rapides, le centre de distribution Europe et un laboratoire de tests certifié pour la qualification des produits.

Mersen va réaliser une cinquantaine de recrutements

"Dans le courant de l'année, nous réaménagerons le site afin de dédier un bâtiment de 2 500 m2 à cette activité. Nous allons aussi acheter des équipements industriels avec un haut niveau d'automatisation. Ce projet représente un investissement de 15 à 20 millions d'euros", indique le vice-président.

Une cinquantaine de personnes, majoritairement à Saint-Bonnet-de-Mûre mais aussi au centre de compétences d'Angers, seront également recrutées. Des ingénieurs, techniciens, mécaniciens, conducteurs de lignes, experts de la supply chain... sont les principaux profils recherchés.

L'usine devrait démarrer la production en série au second semestre 2024 et livrer plusieurs millions de pièces à la gigafactoryd’ACC, située à Douvrin/Billy-Berclau dans les Hauts-de-France.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?