AccueilActualitéRhône : 2 400 armes et 99 000 munitions ont été abandonnées à l'Etat en huit jours

Rhône : 2 400 armes et 99 000 munitions ont été abandonnées à l'Etat en huit jours

L'opération d'abandon d'armes simplifié proposé durant huit jours fin novembre a permis aux habitants du Rhône de se délester de 2 400 armes et 99 000 munitions non-déclarées jusqu'à présent. Une vraie réussite.
Armes et munitions ont pu être abandonnées à l'Etat sans poursuites judiciaires.
© pxhere.com - Armes et munitions ont pu être abandonnées à l'Etat sans poursuites judiciaires.

Actualité Publié le ,

Du 25 novembre au 2 décembre, les habitants du Rhône pouvaient abandonner simplement les armes qu'ils détenaient illégalement. Dans la plupart des cas, il s'agit d'armes acquises par héritage, sans connaissance du cadre légal entourant leur possession.

Cette opération, organisée partout en France, a permis de collecter à l'hôtel de police Lyon-Montluc et à la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône presque 2 400 armes et plus de 99 000 munitions.

Des armes de chasse en majorité

Dans le détail, 1 477 armes longues ont été abandonnées, soit 60 % du total. Cela se rapporte notamment aux armes de chasse, héritées dans les familles. Il y a aussi eu 842 armes de poing collectées, soit 35 % de l'ensemble. Enfin, 396 armes déjà déclarées ont été abandonnées à l'occasion de cette opération.

150 000 armes collectées au niveau national

Au niveau national, 150 000 armes, dont 140 000 armes à feu, ont été abandonnées à l'Etat durant cette période. Les Français en ont aussi profité pour faire enregistrer 50 000 armes non-déclarées jusqu'à présent.

"La simplicité d'abandon assortie d'une garantie d'absence de poursuites administratives ou judiciaires pour détention illégale d'armes, la proximité des points d'accueil et l'accompagnement apporté aux usagers par les services de l'Etat et leurs partenaires ont constitué des facteurs clefs de ce succès", se félicite le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans un communiqué.

A travers cette opération d'abandon simplifié d'armes, l'Etat souhaite prévenir les violences intrafamiliales, les accidents domestiques et les vols d'armes. Après ce premier succès, le ministère va engager une réforme de la procédure d'abandon d'armes à l'Etat. Une expérimentation sera initiée dans cinq départements dès le premier trimestre 2023.

Comment déclarer des armes ?

Le nouveau système d'information sur les armes (SIA) permet de déclarer en ligne la possession d'armes. Actuellement, deux typologies de détenteurs peuvent créer leur compte :

  • les personnes majeures disposant d'un permis de chasser,
  • les personnes majeures détenant des armes héritées ou trouvées et ne disposant pas d'un titre de détention (permis de chasser, licence de tir...).

Retrouvez le lien ici.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?