retro finances

.
retro finances
© : DR - Jean-Louis Pivard et Francis Thomine, président et direceur général de Groupama Rhône-Alpes

DossiersRetrospective 2015 Publié le ,

Groupama décoche ses certificats mutualistes

Pour fidéliser ses sociétaires et séduire de nouveaux adhérents, la caisse Rhône-Alpes Auvergne de Groupama (2 000 collaborateurs, 960 M€de CA cumulé en 2014 et 570 000 sociétaires sur 12 départements), pour l’instant la seule du groupe, lances des premiers certificats mutualistes. Créés par la loi du 31 juillet 2014 sur l'économie sociale et solidaire, ces certificats permettent aux mutualistes, d’après Jean-Louis Pivard, président de la caisse régionale, "de lutter à arme égale avec les autres assureurs de nature commerciale". Proposés à une valeur nominale proche de 10€, avec une rémunération comprise entre l’€ et l’unité de compte, ils devraient, si les objectifs sont atteints, générer une collecte de 500 M€ pour l’ensemble du groupe, 100 M€ sur la seule caisse Rhône-Alpes Auvergne. Pour pouvoir investir de 300 et 50 000 € par an, sans frais d'entrée, de gestion, ou de sortie, il faut être titulaire d'un contrat (automobile, habitation, santé, accident de la vie, épargne, etc.).


UCLy boucle sa campagne de 10 M€
L’Université catholique de Lyon s’est engagée en 2010 dans un ambitieux programme de récolte de fonds pour, en partie, financer son déménagement de Bellecour à Saint-Paul et procéder à la rénovation de l’ancienne prison Saint-Paul, le nouvel écrin de son deuxième campus. Soixante entreprises lyonnaises et quatre fondations (qui souhaitent rester anonymes) ont répondu à l’appel. L’opération a permis de collecter 10,2 M€ et d’atteindre l’objectif fixé lors du lancement. 4 M€ financeront le nouveau campus. « Malgré la crise, les industriels se sont mobilisés pour répondre aux besoins de l’Université catholique de Lyon, se réjouit Alain Mérieux, président de l’Institut Mérieux et du comité de campagne de mécénat de l’UCLy.

Gilles Assollant fédère les business angels

Six associations de Business Angels (Lyon Angels, Art & Metiers Business Angels, Beaujolais Business Angels, EM Lyon Business Angels, INSA Angels et Health Angels Rhône-Alpes),se regroupent sous bannière de Lyon Metropole Angels présidée par Gilles Assollant. Le nouvel ensemble, qui regroupe 240 adhérents, a reçu 600 dossiers, en a étudié 200 et financé 40 pour un montant total de 4 M€. La moitié d’entre eux relève du secteur numérique, 25 % de l’industrie. « Notre club a pour vocation de rapprocher les anciens, « fortunés », et les jeunes porteurs de projets ». Interpelés par le crowdfunding et le family office, les business angels doivent trouver leur place.

Partager :
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?