AccueilCollectivitésRER à la lyonnaise : de nombreux chantiers en cours pour adapter les infrastructures

RER à la lyonnaise : de nombreux chantiers en cours pour adapter les infrastructures

De nombreux travaux sont en cours pour adapter les infrastructures dans le cadre du plan d'actions 2015-2025. D'autres opérations sont envisagées pour faire face à la hausse de fréquentation et continuer de bâtir un RER à la lyonnaise.
RER à la lyonnaise : de nombreux chantiers en cours pour adapter les infrastructures
DR - Les travaux de création d'une 12e voie à la gare de Lyon Part-Dieu sont en cours.

Collectivités Publié le ,

Bientôt un RER à la lyonnaise ? Près de 1 200 trains/jour, 36 millions de voyageurs/an, 66 gares, 772 km de voies ferrées, 400 km de voies de service… L'étoile ferroviaire lyonnaise est un carrefour stratégique des circulations de voyageurs et de marchandises à l'échelle régionale, nationale et même européenne.

En 10 ans, la fréquentation du réseau ferré en région lyonnaise a bondi de +60 % entraînant la saturation des équipements et une dégradation du service aux usagers. Pour décongestionner ce nœud ferroviaire et améliorer la fiabilité et la régularité, l'Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon, SNCF Réseau et l'Union européenne ont décidé d'un plan d'actions.

32 opérations programmées pour un budget de 310 M€

Le projet multi-partenarial, doté de 310 M€, prévoit la réalisation de 32 opérations entre 2015 et 2025. Les chantiers sont multiples et portent, par exemple, sur l'installation de nouveaux feux de circulation, la création de sous-stations électriques, l'allongement de quais, la suppression de passages à niveau… En ce moment, des équipes sont à l'œuvre pour la construction d'une 12e voie à la gare de la Part-Dieu, dite voie L, qui devrait être opérationnelle en 2023.

"60 % des opérations sont en cours, 30 % sont terminées et 10 % sont à venir", précise Thomas Allary. Le directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de SNCF Réseau se félicite des premiers résultats positifs du plan d'actions avec -50 % de trains en retard, -42 % de minutes perdues ou encore +8 points de ponctualité à l'arrivée à la Part-Dieu pour atteindre un taux de 86 % en 2020.

Offrir un service ferroviaire express métropolitain

"Ces travaux constituent la première brique du RER lyonnais. D'autres opérations vont se poursuivre pour offrir un cadencement au quart d'heure", souligne Pascal Mailhos, préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. « En parallèle, nous investissons également dans le matériel roulant avec de nouvelles rames dont la capacité passera de 400 à 700 voyageurs », ajoute Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour préparer l'avenir, un débat public a été organisé afin d'envisager les prochains aménagements et de planifier les investissements entre 2025 et 2040. La mise à 4 voies de la section Saint-Fons/Grenay, le développement de la gare de Lyon-Saint-Exupéry, l'amélioration de la capacité pour le transport de marchandises font partie des pistes. « Les premières études sur différents projets de modernisation sont lancées », fait savoir Thomas Allary.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?