AccueilCollectivitésRequalification de l'A6/A7 : la Métropole recueille l'avis des habitants

Requalification de l'A6/A7 : la Métropole recueille l'avis des habitants

La requalification de l'A6/A7 en boulevard urbain est lancée. Trois phases se succéderont jusqu'à 2030. Et la concertation préalable aux projets de la première phase démarrera début avril.
Requalification de l'A6/A7 : la Métropole recueille l'avis des habitants

Collectivités Publié le ,

A partir du 4 avril prochain, les habitants de la Métropole pourront donner leur avis sur la requalification de l'A6/A7. Cette concertation concernera uniquement les travaux Horizon 2020, c'est à dire la mise en place de voies propres au bus et au covoiturage. « Mais pour l'instant on ne touchera pas à la capacité de la voirie » insiste Jean Luc Da Passano, vice-président de la Métropole de Lyon en charge du pôle Mobilités, déplacements, grandes infrastructures et voirie, « On garde trois voies ».

En effet, dans un premier temps la Métropole vise, au sud comme au nord, la diminution du nombre de voitures. A l'aide des transports en commun bien sûr, avec une bande d'arrêt d'urgence désormais transformée en voie pour un bus express entre Dardilly et Gare de Vaise par exemple, mais surtout en promouvant le covoiturage. « Généralement, les gens pratiques l'autosolisme. Sur un trajet domicile-travail, il y a en moyenne 1,03 passagers par voiture. En passant à 1,5 ou 2, on se rend compte qu'on pourrait, sans diminuer la capacité de la voirie, réduire le nombre de véhicules » poursuit Jean-Luc Da Passano. Parallèlement, des parcs relais seront construits à Dardilly (150 places) et Irigny (300 places) qui pourront servir de plateforme de relais. Et, la Métropole propose depuis déjà plusieurs années un site permettant de mettre en lien conducteurs et passagers. « L'idée c'est, petit à petit, d'amener les gens à changer leurs habitudes, par l'exemple et par l'incitation, parce que les gens verront que c'est intéressant, qu'ils vont gagner du temps et de l'argent, qu'ils pollueront moins… Tout ça va se faire progressivement. » rassure-t-il encore.

Si la concertation a pour objet de soumettre ce projet à l'avis des habitants, elle leur permettra également de faire des propositions. Pour participer, des recueils seront disponibles dans les mairies de Dardilly, Limonest, Champagne-au-Mont-d'Or, Ecully, Tassin-la-Demi-Lune, la Mulatière, Oullins, Pierre-Bénite et à l'Hôtel de la Métropole à Lyon. Deux réunions publiques auront également lieu le 11 avril à l'Université Catholique de Lyon pour la zone Sud, et à Limonest le 12 avril, pour la partie Nord. Enfin, un espace numérique sera disponible sur le site de la Métropole de Lyon. Les personnes qui souhaitent participer ont jusqu'au 4 mai pour le faire.

Solenne Chassagne

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?