AccueilEconomieReprise du groupe textile Kidiliz : le site de Rillieux-la-Pape sauvé

Reprise du groupe textile Kidiliz : le site de Rillieux-la-Pape sauvé

A Rillieux-la-Pape, 66 salariés sur 80 sont repris par la société CWF pour l'activité des licences de marque de Kenzo et Paul Smith.
Reprise du groupe textile Kidiliz : le site de Rillieux-la-Pape sauvé
DR - 66 des 80 emplois de Kidiliz seront repris à Rillieux-la-Pape.

Economie Publié le ,

Alors que le groupe textile Kidiliz est officiellement démantelé, le site de Rillieux-la-Pape est l'un des seuls à ne pas rester sur le carreau. Le repreneur, la société CWF, y fera vivre l'activité des licences de marque de Kenzo et Paul Smith. 66 salariés sur 80 vont être conservés.

Une note positive dans un tableau sombre. Le Tribunal de commerce de Paris a rendu son jugement mardi 24 novembre concernant l'avenir de Kidiliz : 901 salariés sont licenciés en France et seulement 349 salariés sont conservés. Dans la région, le site de Saint-Chamond, qui emploie 160 salariés en CDI, va fermer.

Sept repreneurs différents
 

Le groupe textile est partagé entre sept repreneurs. Désormais, l'heure est à l'organisation pour les syndicats du Plan de sauvegarde pour l'emploi. La validation de l'accord collectif par la Direccte est prévue le 27 novembre.

Début décembre, les premières lettres de licenciements devraient arriver. L'envoi et la remise en mains propres des notifications de licenciement avec le dossier du dispositif grand licenciement de l'Etat sont prévus au 9 décembre, pour donner le temps aux personnes licenciées jusqu'au 31 décembre d'adhérer ou non à ce plan.

Les versements des soldes de tout compte par l'Agence de garantie des salaires doivent intervenir dans les premiers jours de janvier.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?