AccueilCultureSpectacle vivant"Réparer les vivants", à découvrir absolument !

"Réparer les vivants", à découvrir absolument !

"Réparer les vivants", dont la version d'Emanuel Noblet vient de décrocher un Molière du Seul en scène, est issue du « best-seller » de Maylis de Kérangal. Les Célestins et le TNG se sont associés pour accueillir la version de Sylvain Maurice de ce spectacle à découvrir absolument, si l'on en croit les critiques parisiennes.
E. Carecchio - Réparer les vivants mis en scène par Sylvain Maurice

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Créée en février 2016 au théâtre de Sartrouville-CDN, Réparer les vivants, comme son titre l'indique est une adaptation du roman de Maylis de Kérangal, gros succès littéraire de l'année 2013 et formidable texte d'aujourd'hui. Sylvain Maurice, le directeur du Théâtre de Sartrouville et grand amateur de mélanges des genres et des disciplines, a réussit la gageure d'adapter un texte de presque 300 pages en 1h15 sans jamais perdre ni la trame, ni la langue de Maylis de Kérangal. « Dire ce texte au théâtre, l'habiter, le traverser est une évidence. Sa langue musicale, rythmique, toujours portée par l'urgence en fait un texte physique, organique pour les acteurs » écrit il dans une interview réalisée par son assistant Nicolas Laurent.Il a pris le parti du monologue, installant son comédien sur un tapis roulant dont le bruit fait penser à celui du battement de cœur. En effet, pour ceux et celles qui n'ont pas lu le roman, c'est l'histoire d'un jeune homme fauché par la vie, en état de mort cérébrale qui va faire l'objet d'un don d'organe pour une quinquagénaire atteinte de myocardite. Écrit dans une langue magnifique, porté par une narration haletante et des personnages hauts en couleur, le roman a beaucoup ému le metteur en scène, à l'instar de nombreux autres lecteurs et convoque sans y toucher les thèmes majeurs de l'humanité, la vie, la mort, le deuil. D'autant que le titre du livre Réparer les vivants est un extrait d'une réplique de Voïnitzev dans la dernière scène de Platonov, la pièce de Tchekov retrouvée après sa mort. Une jolie pirouette qui relie le théâtre à la littérature et inversement.

G.V.P.
Théâtre des Ateliers, 1er au 9 juin, www.tng-lyon.fr ou www.celestins-lyon.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?