Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Rendez-vous avec la belle danse à l'Opéra

le - - Spectacle vivant

Rendez-vous avec la belle danse à l'Opéra

Dernière proposition du Ballet pour cette saison, la soirée Inger Kylian associe deux pièces du chorégraphe associé à la compagnie, Jiri Kylian et une création de Johan Inger, découvert par le public de l'Opéra la saison dernière et transfuge du Nederlands Dans Theater.

Ainsi, les balletomanes peuvent se réjouir de la reprise de Petite Mort, pièce pour six femmes et six hommes et six fleurets, créée en 1991 pour le festival de Salzbourg célébrant le bicentenaire de la mort de Mozart et entrée au répertoire du ballet en 1997. Allégorie de l'amour et de la séduction, la pièce se compose de duos qui s'affrontent ou se rapprochent dans une gestuelle tour à tour saccadée et déliée.

Les fleurets sont comme des partenaires à part entière, conduisant même parfois le mouvement lui-même, tout comme les six robes à paniers formant carcans qu'on va retrouver dans No more play la deuxième pièce du programme qui entre au répertoire pour l'occasion. No more Play, une pièce plus ancienne, créée en 1988 et reprise en 1996 met en scène un quintet acéré où apparaissent déjà les fameuses robes et qui s'inspire « d'une petite sculpture d'Alberto Giacometti » explique le chorégraphe tchèque.

Les spectateurs et spectatrices peuvent avoir l'impression d'être conviés à un jeu (une référence au titre de la pièce qui signifier « fini de jouer »), dont les règles sont tenues secrètes, et le resteront. Où les corps des danseurs et des danseuses répondent à la vibration des cordes de la partition d'Anton Webern, où les tensions des cordes entre en résonance avec la tension des corps.

Tandis que Johan Inger, chorégraphe suédois, directeur un temps du ballet Cullbert, propose au public de Lyon une nouvelle création autour de la chanson de Nina Simone Be my husband « interprétée 3 fois par 3 musiciens différents » écrit le chorégraphe suédois dans sa note d'intention.

Une variation sur la personnalité de l'artiste de jazz tout autant qu'une réflexion sur l'autre, le féminin et le masculin et les comportements humains. À vérifier sur pièce !

​Opéra de Lyon, 19 au 25 avril, www.opera-lyon.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer