Accueil« Renaître ici », la Région parie sur l'expérience touristique

« Renaître ici », la Région parie sur l'expérience touristique

« Renaître ici », c'est avec ces deux mots que la Région a trouvé comment faire le grand écart touristique et sémantique, qui permet de lier des territoires aussi vastes que la Belgique et les Pays Bas réunis et plus peuplée que 13 des pays européens sur 28.

Publié le ,

Le tourisme est très important, Auvergne-Rhône-Alpes est d'ailleurs la deuxième région en termes de revenus du tourisme (20 Md€, 8% du PIB régional, 160 000 emplois) après Paris. Inutile de préciser qu'elle le doit principalement aux Alpes, premier domaine skiable du monde.

La fusion des deux régions n'a pas facilité la communication globale même si la région actuelle est une addition très fructueuse de lieux touristiques.

L'Auvergne, pour ne citer qu'elle, qui présente particularité d'avoir la page facebook la plus fréquentée des régions de France a une identité plus marquée, histoire oblige, que l'ancienne Rhône-Alpes, a fortiori que la nouvelle entité Aura.

Le vice-président chargé du tourisme et maire de Valence, Nicolas Daragon, et Lionel Flasseur, directeur général du CRT (comité régional du tourisme) ont fort à faire pour fédérer et vendre le territoire, hors de notre région, a fortiori à l'étranger : « Le tourisme est l'un des seuls domaines qui continue à créer de l'emploi pendant les périodes de crise, insiste Nicolas Daragon, nous avons choisi de poser notre stratégie selon 5 axes forts : le thermalisme, l'itinérance, le tourisme nature, la montagne, et la gastronomie-oenotourisme.

Ce sont cinq thématiques sur lesquelles nous appuyons financièrement les investissements lancés par les professionnels (Ndlr : 1,4Md€ investissements touristiques de la Région sur 2014-2016). En parallèle, il nous fallait une grande marque qui rassemble tous les territoires, toutes les destinations, toutes les grandes marques. Quand on vend l'Ardèche, ou le Beaujolais par exemple, c'est très facile, mais avec une région de 12 départements, c'est plus compliqué. On s'est fondé sur une expérience à vivre, avec « Renaître ici » qui sera secondé systématiquement par une autre marque de territoire : le thermalisme à Vichy ou la gastronomie à Lyon, ou encore la montagne à Chamonix etc. »

Texte : Eric Séveyrat

Photo et vidéo : Michel Godet

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?