AccueilDossiersRégionales 2021 : Najat Vallaud Bellacem, portrait et ambitions

Régionales 2021 : Najat Vallaud Bellacem, portrait et ambitions

Najat Vallaud Bellacem est la tête d'une liste d'union - L'Alternative - d'une certaine partie de la gauche, sans EELV ni LFI ou le PCF.

Dossiers Publié le ,

Najat Vallaud-Belkacem intègre le Parti Socialiste en 2002, et devient ensuite chargée de mission de Gérard Collomb, alors sénateur-maire de Lyon. Elle sera le porte-parole de Ségolène Royal pour l'élection présidentielle de 2007, puis de François Hollande pour celle de 2012. Conseillère régionale en Rhône-Alpes de 2004 à 2008, elle sera conseillère municipale à Lyon de 2008 à 2013 avant de devenir la ministre de l'Éducation de 2014 à 2017 sous la présidence de François Hollande. Sa liste est « celle du rassemblement des forces de gauche et écologistes, car elle réunit le PS, le PRG, Cap Écologie, la Gauche Républicaine et Socialiste, la Fédération Communiste de l'Allier.

Le choix de ses co-listiers

"Notre liste est avant tout celle du rassemblement des forces de gauche et écologistes car elle réunit le PS, le PRG, Cap Écologie, la Gauche Républicaine et Socialiste, la Fédération Communiste de l'Allier, et tant d'autres partenaires. C'est une équipe composée de femmes et d'hommes de conviction, de courage et d'expérience qui connaissent parfaitement leurs territoires. Finalement, cette équipe est à l'image de la nouvelle gouvernance que nous souhaitons pour la Région de demain : responsable, paritaire, de toutes les générations, démocratique et transparente"

Sa vision de la région de demain

"C'est une région qui se reconstruit, se relance dans la solidarité pour préparer l'avenir de tous nos habitants et de tous nos territoires. C'est une région dynamique qui tient la promesse républicaine d'égalité, de mérite et de justice sociale, qui nous protège, et nous apporte toutes les sécurités dont nous avons besoin dans la vie : emploi, santé, éducation, transport, environnement"

Sa vision de la gouvernance

"J'appelle à une gouvernance plus démocratique en ouvrant les portes de la région aux acteurs et habitants pour décider avec eux des politiques qui y sont menées notamment à travers le Parlement des possibles ou les Assises régionales de la jeunesse. J'appelle également à une gouvernance plus transparente c'est pourquoi nous ferons évaluer l'intégralité de nos politiques par des associations et des ONG. Je souhaite par ailleurs renouer le dialogue avec l'ensemble des acteurs de la région : les CCI, les missions locales, les associations, les syndicats, parce que je crois véritablement au « faire ensemble ». Enfin, je suis convaincue que le succès de notre région passera également par une nouvelle manière de travailler avec les élus des collectivités locales, des intercommunalités, etc. Nous devons nous appuyer sur leur expertise car c'est au plus près du terrain qu'on est efficace pour l'emploi, l'agriculture, l'éducation, la mobilité".

Sa spécialité régionale préférée

"La truffade naturellement !"

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?