AccueilRégionales 2021 : Cécile Cukierman veut "redonner les moyens pour la formation professionnelle"

Régionales 2021 : Cécile Cukierman veut "redonner les moyens pour la formation professionnelle"

Régionales 2021 : Cécile Cukierman veut
© Niko Rodamel

Publié le ,

Pourquoi vous présenter à ces élections avec une liste tripartite ?

"Très tôt avec la France insoumise (LFI), nous nous sommes retrouvés tant sur le fond que sur la forme. Nous avons à cœur, les uns et les autres, de défendre la gauche, cette gauche sincère, celle qui prend des engagements pour les citoyennes et les citoyens, qui se mobilise. La gauche qui n'hésite pas à engager des rapports de force pour satisfaire à ces engagements populaires : la vie sociale, l'égalité, la démocratie et le mieux-vivre ensemble."

Sur le volet économique, quelles sont vos priorités ?

"Il y a trois grandes priorités dont celle du travail, de la création d'entreprises, du développement et de la qualité des emplois et donc de la justice sociale. On en a besoin d'autant plus dans une région aussi grande que la nôtre où l'on se rend compte que l'hyper métropolisation fait que les gens sont de plus en plus éloignés de leur lieu de travail. La priorité est de remettre la création d'emplois dans les territoires.

Pour cela, il y a besoin d'aider, d'injecter de l'argent public mais il faut que cet argent soit utile et efficace, au service de l'intérêt général. À un moment donné, la Région donne, mais elle doit accompagner les entreprises quelle que soit leur taille pour que cet argent soit le plus utile et le plus efficace possible. Si l'argent a permis de créer de l'emploi, de lancer de nouvelles lignes de production, d'acheter des machines, d'augmenter les salaires, de mieux former les salariés, on verse…

Par contre, s'il sert aux actionnaires, dans ce cas on arrête. La question n'est pas de déballer les secrets industriels des entreprises mais de dire que ceux qui trichent et qui ne respectent pas le pacte, ne peuvent pas le faire au détriment des autres. Tout le monde est choqué quand on dit qu'on veut contrôler l'aide versée aux entreprises mais jamais quand il s'agit de l'aide sociale."

"La formation professionnelle est la grande perdante de la mandature de Laurent Wauquiez"

Quels sont vos objectifs en termes de formation professionnelle ?

"Réduction du budget de plus de 220 M€… la formation professionnelle est la grande perdante de la mandature de Laurent Wauquiez. À force de vouloir baisser le budget de la formation professionnelle par principe et par dogme, on en est arrivé à fragiliser les femmes et les hommes et leur capacité à se former.

Nous voulons redonner les moyens pour la formation professionnelle en revenant à une logique de territorialisation par bassin d'emploi. Il faut de la politique humaine, la Région ne peut pas investir que dans de la pierre ou des machines."

En termes de mobilité, comment trouver un équilibre entre les zones rurales et urbaines tout en gardant le cap sur la préservation de l'environnement ?

"Je suis pour une écologie populaire qui bien évidemment doit permettre de préserver les ressources, dont l'eau. La Région doit développer le transport public. On a besoin de plus de trains, d'électrifier plus de lignes, d'amener de l'hydrogène décarboné. La Région n'a pas la compétence sur le fret ferroviaire mais elle a la compétence sur le plan économique. Il faut agir sur cette réalité, travailler avec les entreprises sur le développement du fret ferroviaire et fluvial."

Quid de la commande publique dans le BTP ?

"La commande publique présente des contraintes et appartient au ressort législatif. Il est difficile pour la Région d'intervenir dessus mais elle peut avoir un regard. Pour privilégier l'emploi local, il faudra poser la question de la proximité et de la norme environnementale, dans la rédaction de l'appel d'offres."

Propos recueillis par Noémie Coquet

Retrouvez l'intégralité de notre dossier consacré aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes

Analyse : un scrutin boudé pas les électeurs, mais essentiel pour la future élection présidentielle. Qui veut gagner Auvergne-Rhône-Alpes ?

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?