AccueilCollectivitésRégion : des économies pour favoriser l'investissement

Région : des économies pour favoriser l'investissement

Dès son premier budget, Laurent Wauquiez, nouveau président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, applique les coupes sèches promises pendant sa campagne.
Région : des économies pour favoriser l'investissement
D.R. - Le président Laurent Wauquiez

Collectivités Publié le ,

Sur un budget primitif de près de 3 Md€ (2,4 Md€ pour Rhône-Alpes et 600 M€ pour l’Auvergne), le nouvel exécutif préconise un plan d’économies de 75 M€ pour le fonctionnement et un budget additionnel consacré à l’investissement de 100 M€. « C’est la première fois dans l’histoire de la Région, en Rhône-Alpes et en Auvergne, qu’un plan d’économies de cette ampleur est engagé, insiste Laurent Wauquier. Dans le même temps, nous n’augmenterons pas la fiscalité. Et il n’y aura aucune tricherie ou finasserie quelconque. Enfin, nous relancerons un plan d’investissements alors même que toutes les collectivités locales prévoient de réduire ce poste. Nous tournons la page du gaspillage. Malgré un contexte très contraignant pour nous, avec notamment la baisse des dotations de l’Etat, on ne se défausse pas et on tiendra nos engagements. »
Dans le détail, l’exemplarité des élus est mise en avant : 17 M€ d’économies seront trouvés sur les services généraux. Les coupes dans les frais des élus et de la collectivité concernent plus de la moitié de ces économies. Citons une baisse de 500 000 € du budget communication, la vente de 50 véhicules pour économiser 500 000 € sur le parc automobile, une baisse de 15 % pour les fournitures de bureaux… La fusion des deux entités permettra d’économiser plus de 6 M€. « On passera de 60 directeurs à 20 », prend pour exemple Laurent Wauquiez.
Le fonctionnement administratif, avec des contrats renégociés, devrait générer une économie de 36 M€. « Les TER ne roulent pas, on ne paie pas, dégaine le président de Région. Nous allons faire appliquer les clauses de pénalités dans le contrat avec la SNCF et nous négocierons la nouvelle convention en s’assurant que le service est bien rendu aux usagers. » Autre gaspillage pointé du doigt par l’exécutif : « les subventions injustifiables dans le domaine de l’international, comme 1 M€ attribué à des collectivités sénégalaises pour lutter contre le réchauffement climatique ou des subventions votées en 2011 de 250 000 € pour des tribus en Equateur ». Les économies annoncées avoisinent 4,5 M€ sur un budget total de 44 M€.
Côté investissement, « c’est le grand retour de la Région sur les aides directes aux entreprises, avec la signature de conventions qui les engagent, notamment sur les volets de la création d’emplois et de l’apprentissage », affirme Laurent Wauquiez. Plus globalement, un plan de relance de 897 M€ est engagé : 46 M€ dans le déploiement de la fibre optique très haut débit, 20 M€ pour la sécurité (dans les lycées et les communes avec le déploiement de la videosurveillance), 262 M€ dans les lycées avec des aides aux lycées privés, 120 M€ pour 31 rames de TER, 100 M€ pour l’A45… L’ensemble de ces quelque 900 M€ d’investissement représenterait la création de 17 000 emplois au sein des entreprises de Rhône-Alpes et d’Auvergne.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?