Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Raphaëlle Comby : « 100 à 120 M€ pour financer 15 ETI et PME régionales »

le - - Finances

Raphaëlle Comby : « 100 à 120 M€ pour financer 15 ETI et PME régionales »

La directrice Conseil et Développement des Entreprises au Crédit Agricole Centre-Est présente le mécanisme et les ambitions du fonds « Dette Privée AURA by CA » qui vient d'être lancé par cinq caisses régionales du groupe Crédit Agricole et Amundi.

Qu'est-ce qui a motivé la création de ce fonds ?

Le marché de la dette privée, une dette désintermédiée, s'est démocratisé. Nos clients ETI et grosses PME ont de plus en plus recours à la dette privée pour diversifier leurs sources et obtenir des financements plus souples et complémentaires aux financements bancaires afin d'accompagner leur croissance. La dette privée permet aux entreprises qui innovent, se tournent vers l'international, réalisent des croissances externes… de conserver leur cash-flow pour investir dans leurs projets de développement plutôt que de rembourser de la dette. Ce type de véhicule avait donc vraiment du sens et permettait d'apporter un outil supplémentaire dans la palette de nos solutions de financement des PME et ETI régionales.

Comment le fonds s'est-il mis en place ?

Le fonds associe cinq caisses régionales d'Auvergne-Rhône-Alpes du groupe Crédit Agricole (Centre-Est, Centre-France, Loire Haute-Loire, Savoie, Sud Rhône-Alpes) qui gèrent le sourcing des entreprises grâce à leur connaissance du tissu économique et à leur proximité avec l'économie locale, et l'asset manager Amundi, un professionnel de la gestion d'actifs dont les compétences et le sérieux sont reconnus, qui gère le fonds lui-même. Une première levée de 60 M€ a été opérée par les cinq caisses régionales et, dans le courant de l'année, un second closing auprès d'investisseurs régionaux, de type assureurs et family offices, permettra de monter jusqu'à 100 M€ voire 120 M€. Nous avons commencé à approcher des investisseurs et avons déjà reçu des marques d'intérêt.

Qui ciblez-vous et comment le fonds fonctionne-t-il ?

Ce fonds s'adresse aux entreprises en croissance qui ont leur siège ou un établissement majeur dans la région. Au départ, nous pensions cibler uniquement les ETI pour permettre à ces champions d'aller plus vite dans leur développement. Après réflexion, nous avons fait le choix de ne pas être trop exclusif et avons fixé le seuil de chiffre d'affaires à 30 M€ et un Ebitda à 2 M€. Nous n'octroierons pas plus de 10 % du fonds à une entreprise. Les tickets devraient donc varier de 3 M€ à 12 M€. Des solutions de co-investissement, en s'appuyant sur d'autres véhicules, pourront être proposées aux entreprises qui ont besoin de plus d'argent. Le fonds investira sur des prêts à moyen terme de 7 ans avec remboursement in fine. Nous nous donnons deux ans pour déployer le fonds, avec possibilité d'une année supplémentaire, pour financer 15 entreprises. Nous estimons qu'il existe un potentiel d'une centaine d'entreprises. A ce jour, nous avons 23 entreprises identifiées dans le deal flow.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer