AccueilIndustrieRachat de Time : le spectre de la délocalisation

Rachat de Time : le spectre de la délocalisation

Le groupe Rossignol, fabricant mondial de ski, a officialisé le rachat du constructeur de cycles Time à Vaulx-Milieu. Une stratégie de « désaisonnalisation » d'activités pour Rossignol. Mais les salariés de Time craignent une délocalisation.
Rachat de Time : le spectre de la délocalisation
© : DR - Time sport réalise des cycles personnalisés haut de gamme

EconomieIndustrie Publié le ,

Délocalisation ou pas ? Les 73 salariés de l’entreprise Time sport international, fabricant de vélos de luxe basé à Vaulx-Milieu, qui vient de passer sous le contrôle de Rossignol, se posent la question. D’autant que le syndicat CFDT a appris que « le fabricant de ski tentait d’acquérir parallèlement une usine de vélos en Slovaquie, filiale de Times Sport, connue sous le nom Carboprax ». Une filiale qui a réalisé des prototypes et qui dispose désormais des savoir-faire.

Bien que les directions de Time Sports et de Rossignol se veulent rassurantes, la CFDT reste sur sa réserve. « L’usine de Slovaquie et celle de Vaulx-Milieu ont la même activité. « Lors de la dernière réunion d’information avec les directions, l’établissement de l’Europe de L’Est a été encensé. C’est un mauvais présage sachant que l’on a annoncé des licenciements pour le site français », commente Muriel Thomas, déléguée syndicale CFDT chez Time Sport. Par ailleurs, le site de Vaulx-Milieu devrait déménager prochainement. Si le lieu de la nouvelle implantation est pour l’instant inconnu, il devrait se situer en Isère. Les salariés de Vaulx-Milieu attendent avec inquiétude la décision de la direction de Rossignol qui devrait intervenir d’ici trois mois. En attendant, elle étudie les comptes et les activités de sa nouvelle acquisition afin d’établir une stratégie.

« Quoi qu’il en soit, on nous a annoncé "de gros changements pas évidents pour tout le monde, aussi bien pour ceux qui resteront que pour les licenciés" dont le nombre est pour l’instant inconnu », déplore la syndicaliste qui ajoute que la direction avait tenu à préciser que « tout serait fait de manière humaine ».
L’entreprise iséroise Time Sport, qui a clôturé l’exercice 2015 sur un chiffre d'affaires de 12 M€, est à l’origine d'un concept innovant de pédale automatique pour vélos.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?