Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Quatre gestes pour prévenir les noyades

le - - Santé

Quatre gestes pour prévenir les noyades
PHOVOIR

Chaque année des centaines d'enfants se noient, dans l'eau de la piscine, en mer ou dans les lacs. Pour empêcher la survenue de ces drames, voici 4 gestes à mettre en œuvre à chaque fois que vous êtes près de l'eau avec votre enfant.

La plupart des noyades peuvent être évitées. La prévention est primordiale, et la première des surveillances, c'est celle des parents. Contrairement aux idées reçues, il suffit de très peu d'eau pour se noyer : inhaler l'équivalent d'un grand verre d'eau peut provoquer des lésions pulmonaires compromettant l'oxygénation. Les noyades peuvent se produire au bord de la mer, mais aussi dans une piscine privée, un lac ou même un petit ruisseau.

Surveillance sans faille. Lorsque vos enfants ne savent pas nager, restez toujours avec eux à proximité d'un point d'eau ou dans l'eau. Ne les laissez pas se baigner seuls. Si vous êtes un groupe de plusieurs adultes et plusieurs enfants, faites en sorte de confier la surveillance d'un petit à un seul adulte. Sinon chacun risque de penser que l'autre s'en charge.

Equipement adapté. D'après l'Association française de pédiatrie ambulatoire, près de 25 % des parents équipent leurs enfants, quel que soit leur âge, d'une bouée classique autour de la taille. Or cet équipement n'est en aucun cas un dispositif de sécurité, tout au plus doit-il être considéré comme un jouet. Equipez-les de brassards ou de maillots de bain avec flotteurs intégrés adaptés à la taille, au poids et à l'âge de l'enfant. Toutefois, ayez bien à l'esprit que le port de ces dispositifs ne dispense pas de surveiller l'enfant. Ils ne protègent pas de la noyade.

Dispositif de sécurité. Si vous en avez une, équipez votre piscine privée d'un dispositif de sécurité : barrière, abri ou couverture. Ceux-ci empêchent physiquement l'accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade. L'alarme sonore peut informer de l'approche ou de la chute d'un enfant dans l'eau mais n'empêche pas la noyade. En outre, posez à côté de la piscine une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible en cas de besoin.

Apprentissage précoce. Enfin, apprenez à vos enfants à nager le plus tôt possible. Normalement ils devraient tous bénéficier d'un enseignement dans le cadre scolaire dès la maternelle. Pourtant, « plus d'un enfant sur quatre en fin de CE2 ne sait pas nager », se désolait le Pr Bertrand Chevallier, pédiatre et rédacteur-en-chef de la revue Pédiatrie pratique en septembre 2018. Lequel soulignait également que « l'apprentissage de la natation dès 5 ans pourrait éviter plusieurs dizaines de morts estivales chaque année ». Si vous le pouvez, proposez à votre enfant des cours de nage dès 4 ans.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer