Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Quais du Polar, un lectorat rajeuni par le succès des séries

le - - Livres

Quais du Polar, un lectorat rajeuni par le succès des séries
©LesPictographistes - Hélène Fischbach, directrice du festival Quai du Polar

Le Festival Quais du Polar est un adolescent de 14 ans en pleine forme. Le genre policier est le préféré des Français, la ville de Lyon se mobilise du 6 au 8 avril. Les planètes sont bien alignées pour que l'édition 2018 soit encore un succès.

Hélène Fischbach était là au début, en 2005. Avec la ville de Lyon, elle a porté Quais du Polar sur les fonts baptismaux. Ce festival qui en 2018, est un adolescent en pleine forme pour son quatorzième anniversaire: "Nous avons commencé avec 20-25 auteurs dans la modeste galerie des Terreaux, explique Hélène Fischbach qui dirige quai du Polar, ensuite nous sommes passés deux années par le Palais de Bondy. Aujourd'hui, nous avons quatre lieux principaux, dont la très belle salle de la Bourse, et nous accueillerons 120 auteurs..." Avec 700 000 € de budget en 2018, Quais du Polar est, certes modeste parmi les grands salons du livre, mais il est le premier en France et en Europe dans sa spécialité du polar. Il conserve sa spécificité de festival, les éditeurs n'ont pas droit de cité en tant qu'exposants : "Ils sont sollicités pour l'achat d'espaces publicitaires, explique Hélène Fischbach, elle-même ancienne collaboratrice de la Série Noire de Gallimard, mais Quais du Polar reste une manifestation de libraires, avec des choix indépendants de libraires, même si bien sûr les les éditeurs valorisent leurs auteurs ..." Le festival conserve une bonne image auprès des libraires, des auteurs, et du public, pour qui l'entrée reste gratuite : "Depuis trois ans, le centre national du livre impose de rémunérer à l'heure les auteurs qui participent à des débats, des tables-rondes, ou donnent des conférences, c 'était une demande justifiée des auteurs, dans la mesure où le public est attiré vers les salons et festivals, qui génèrent des rentrées d'argent pour tout le monde.

Pour autant, nous n'avons rien revu à la baisse en termes d'animations..." Quais du Polar a créé 5 emplois en 14 ans dont la moitié en temps plein, dont la directrice qui travaille déjà sur l'édition 2019, et lance déjà des invitations : "Le polar est un genre toujours porteur, affirme-t-elle, un roman vendu sur trois est un polar. D'après une étude du Centre national du livre, c'est le genre préféré des Français. Il trouve un nouveau public plus jeune grâce à l'effet des séries télévisées. Du reste nous avons un Prix Polar en Série, sur le festival qui récompense les oeuvres les plus adaptables en séries ". Des scénaristes se mettent à écrire, le polar se partage toujours harmonieusement entre trois "sous-genres" : "Le polar historique, le roman noir, le thriller, souligne Hélène Fischbach, avec un renouvellement du polar français, qui s'ouvre, se projette à l'étranger, mais aussi à la campagne, et à la périphérie des métropoles..."

Quai du Polar : les chiffres

Budget : 700 000 €

Subvention ville de Lyon : 1/4 du budget global+aides directes personnels, logistique ...

Financement Région : 30 000 €

Centre national du livre (ministère de la Culture) : 55 000 €

Grands partenaires privés SNCF, 15000 € en billets ; Air France, 15000 € en billets +LPA, Casino Pharaon...

120 auteurs, 21 nationalités (en 2018)

Depuis 2016, les auteurs sont rémunérés pour leurs interventions en conférence : 20000 à 30000 € selon les années

Les libraires versent 5% du CA déclaré effectué pendant le festival. En 2017, le CA des libraires s'est établi à 270 000 €, environ 30000 livres vendus.

Retombées économiques : entre 2 et 4 M€ en local, 80000 visiteurs.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer