AccueilPurificateur d'air Rowenta : chez Ethera, l'activité boostée par la crise du Covid

Purificateur d'air Rowenta : chez Ethera, l'activité boostée par la crise du Covid

La filiale du groupe SEB a profité du salon Pollutec à Eurexpo pour présenter Pure Home, le nouveau purificateur d’air Rowenta développé par ses ingénieurs.
Frédéric Hammel, directeur général d’Ethera.
© Jacques Donnay - Frédéric Hammel, directeur général d’Ethera.

Publié le ,

Pour Ethera, filiale du groupe SEB qui emploie 25 personnes à Crolles, dans la banlieue grenobloise, la crise Covid n’a pas été inutile. Spécialisée à l’origine dans la mesure de la qualité de l’air, l’entreprise a élargi son champ d’intervention depuis son entrée dans la galaxie du groupe lyonnais, en 2017, et développe, notamment, des purificateurs d’air.

Ces produits, hier ignorés par le plus grand nombre, ont été placés sous le feu des projecteurs et font désormais partie des sujets de préoccupation pour un nombre croissant de ménages. Une vague porteuse dont profite Ethera, qui a présenté son nouveau purificateur d’air intérieur à l’occasion du salon Pollutec.

"Pure Home est le fruit du travail de recherche mené par nos équipes et du savoir-faire industriel et commercial du groupe SEB", explique Frédéric Hammel, directeur général d’Ethera depuis 7 ans.

Un purificateur d'air vendu sous la marque Rowenta

Vendu sous la marque Rowenta, ce nouveau purificateur d’air intérieur vient renouveler une gamme initiée en 2014, avec Intense Purer, un premier purificateur d’air vendu aujourd’hui dans plus de 50 pays. "Avec Pure Home, nous franchissons un nouveau cap", poursuit-il.

En effet, ce nouvel outil contient non seulement des éléments de filtration pour les particules, pour les odeurs, pour les composés organiques volatiles et pour les formaldéhydes, mais il intègre aussi des capteurs de qualité d’air.

Ces derniers jouent en quelque sorte un rôle d’alerte pour les utilisateurs. Enfin, Pure Home est connecté aux systèmes d’Ethera et il est possible d’augmenter le degré de purification dès que nécessaire.

Des outils connectés

"Notre métier a changé depuis notre intégration au sein du groupe SEB. Désormais, nous devons détecter des capteurs performants et les intégrer sur des stations de mesure, puis amener toutes les informations sur une base de données, les traiter, les analyser, alerter les exploitants d’un bâtiment, piloter des systèmes de ventilation… Car les purificateurs d’air du groupe Seb que nous commercialisons sont les premiers purificateurs connectés", rappelle Frédéric Hammel.

Des purificateurs d'air dans les lieux collectifs ?

Ils permettent donc de s’adapter à un niveau de pollution ou à un risque de pollution. "Quand il y a risque, comme en période Covid, il ne faut pas attendre la pollution mais sur-ventiler et sur-purifier en amont. Et l’analyse de nos systèmes permet d’assurer ce pilotage", ajoute-t-il enfin.

Bien que Pure Home soit destiné en premier lieu au résidentiel, Ethera espère cependant qu’il va trouver sa place dans d’autres univers, à commencer par les salles de classe et les crèches.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?