Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Quand un dépôt de bus TCL devient un îlot résidentiel

le - - Immobilier-TP-Bâtiment

Quand un dépôt de bus TCL devient un îlot résidentiel
Pauline Chovet - L'opération Pur 7e offre 312 logements dans 7 bâtiments.

A deux pas de la Place Jean Macé dans le 7e arrondissement, Cogedim vient d'inaugurer une opération innovante de plus de 300 logements. Le promoteur avait été désigné en 2015 par le Sytral pour transformer l'îlot Parmentier.

« Cette mutation montre la capacité de la ville à se reconstruire sur elle-même. Ce quartier connaît une deuxième vie dans le cadre d'un projet où la mixité sociale et fonctionnelle sont au rendez-vous », déclare Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l'urbanisme, le renouvellement urbain et l'habitat. Sur un terrain jadis occupé par un dépôt de bus des TCL, le programme Pur 7e a fait émerger 7 bâtiments offrant 312 logements et 4 locaux commerciaux. A l'issue d'une consultation d'opérateurs menée par le Sytral, c'est le promoteur Cogedim qui avait été retenu pour réaliser cette opération de réaménagement urbain de l'îlot Parmentier. « L'enjeu était de transformer un îlot industriel bâti et fermé en un îlot urbain et ouvert. Nous avons lancé un concours d'architectes remporté par les cabinets BBC, Exndo associés et Marco Rossi Paysagisme pour nous accompagner dans ce projet », rappelle Virginia Bernoux, présidente de Cogedim Régions Est.

Les 7 bâtiments proposent 119 logements en accession libre, 28 logements sociaux et 72 appartements en résidence jeunes actifs cédés en bloc à Grand Lyon Habitat, et une résidence seniors de 93 appartements gérée par Cogedim Club. « Cette résidence seniors est notre première opération à Lyon. Le concept Cogedim Club vise à maintenir le lien social et l'autonomie des personnes âgées », souligne Jérôme Navarre, directeur général de Cogedim Club. Côté architecture, les immeubles, qui s'élèvent en R+3 à R+6 avec attique, présentent des façades en enduit clair sur un soubassement en pierre anthracite tandis que le bois a été choisi pour habiller les loggias et les sous-faces des porches. En cœur d'îlot, un jardin de 600 m2 est réservé aux habitants et les toitures ont été végétalisées. Un espace vert public est en cours d'aménagement sur une surface de 1 500 m2 rétrocédée à la Ville. « Il y a également eu une action de préservation du patrimoine puisque des bureaux ont été transformés en logements par R2i », met en avant Michel Le Faou. « Des photographies de l'ancien site décorent les halls des immeubles », ajoute Virginia Bernoux.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer