Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

[publi-information] Accompagnée par Pôle emploi, la filière aéronautique se tient prête

Publi-information - - Publi informations

[publi-information] Accompagnée par Pôle emploi, la filière aéronautique se tient prête
DR - Mathieu Lanore, chef de projet régional Pôle emploi pour l'aéronautique et la métallurgie.

Alors qu'elle affichait une très forte croissance, la filière aéronautique a été sévèrement touchée par la crise sanitaire. Elle se prépare pourtant déjà au rebond, en recherchant les compétences qui lui seront indispensables pour reprendre son envol.

Quatrième place forte de l'industrie aéronautique en France avec quelque 450 entreprises et environ 30 000 salariés, Auvergne-Rhône-Alpes n'a pas échappé aux effets déstabilisants que la crise sanitaire a eu sur la filière. "C'est surtout le manque de visibilité qui affecte le secteur", précise Mathieu Lanore, chef de projet régional Pôle emploi pour l'aéronautique et la métallurgie.

Pour l'heure, personne ne peut en effet prédire si la reprise viendra dans un, deux ou trois ans. "En revanche, poursuit-il, elle aura bien lieu. Et les entreprises doivent dès à présent la préparer, car les besoins en compétences seront d'autant plus importants, qu'ils auront été suspendus pendant un temps."

Aussi difficiles à évaluer que le moment où le marché rebondira, les besoins de recrutement à deux ou trois ans devraient cependant être encore plus importants que prévus initialement. Le Cluster Aerospace, qui rassemble les entreprises intervenant dans la filière aéronautique, estimait avant le début de la crise sanitaire que les besoins seraient de l'ordre de 4 500 postes à pourvoir dans les entreprises de la région.

"Post Covid, les volumes seront probablement supérieurs, car les effectifs vont baisser ponctuellement avec la crise. Les entreprises devront donc non seulement retrouver très rapidement leurs effectifs antérieurs, mais aussi recréer les compétences qu'elles auront perdues. Les recrutements d'aujourd'hui sont là pour préparer demain, car elles devront être prêtes quand les marchés vont redémarrer", ajoute-t-il.

Qualifier les besoins en amont

Pour accompagner cette reprise, Pôle emploi déploie tout un ensemble de mesures, tant en matière de recrutement que de formation. Il s'agit tout d'abord de qualifier les besoins. "Les entreprises de la région recherchent tous types de profils", analyse Mathieu Lanore. Cela part du bureau d'études pour aller jusqu'à la chaîne de production.

"L'innovation est un enjeu majeur dans l'aéronautique pour aller vers des avions moins polluants, mais aussi pour assurer le confort des pilotes et des passagers… ", souligne-t-il. Demain, les entreprises auront donc besoin de profils d'ingénieurs aéronautiques, de techniciens très qualifiés.

La chaîne de production constitue la deuxième clé d'entrée sur le marché pour les demandeurs d'emploi, avec des besoins sur des métiers très ciblés : usineurs, chaudronniers aéronautiques, soudeurs aéronautiques. "Il s'agit de compétences très spécifiques. Les soudures sont des éléments de sécurité essentiels dans un avion ; il faut donc disposer de qualifications très précises pour exercer dans ces professions. Ce qui rend les profils extrêmement rares", souligne-t-il. Au-delà du recrutement, Pôle emploi s'attache donc à faire monter en compétence les salariés qui seront embauchés demain.

L'enjeu de la formation

"Nous jouons deux rôles essentiels dans ce domaine, détaille-t-il. Premièrement, en améliorant l'employabilité des personnes en recherche d'emploi ou en reconversion professionnelle." Pôle emploi propose ainsi des formations pour que des chaudronniers et des soudeurs industriels… passent des qualifications supplémentaires. Ces formations sont mises en place sur les différents bassins de la région, en fonction des besoins des entreprises et en accord avec leurs représentants, notamment au travers du cluster Aerospace.

"Il y a sept grands bassins aéronautiques en Auvergne-Rhône-Alpes, précise Mathieu Lanore : les bassins clermontois, stéphanois, lyonnais, grenoblois et valentinois, le département de l'Ain avec la filière plasturgie et la vallée de l'Arve." Sur tous ces territoires, des forums et des "job dating" sont organisés tout au long de l'année avec des industriels, qui vont ainsi directement à la rencontre des candidats que Pôle emploi identifie dans ses fichiers ou qui sortent de formations dédiées.

Fédérer les acteurs de l'emploi et de la formation professionnelle autour des enjeux de l'aéronautique constitue le deuxième volet de l'action menée par Pôle emploi, pour faire coïncider les compétences des demandeurs d'emplois avec les attentes des entreprises. Comme pour tous les pôles d'excellence en Auvergne-Rhône-Alpes, l'objectif est d'arriver à des réponses communes et complémentaires pour répondre aux besoins des entreprises et des demandeurs d'emplois.

Un travail de qualification et d'objectivation des besoins est ainsi assuré en collaboration avec l'UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie). "Nous travaillons aussi avec les autres financeurs de la formation professionnelle, à savoir le Conseil régional et l'Opco 2I (Opérateur de compétences interindustriel), pour avoir une couverture du financement des formations complémentaires et couvrir tous les besoins qui peuvent se mettre en place. Nous établissons avec eux la cartographie des formations", précise enfin Mathieu Lanore.




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer