AccueilCollectivitésProjet Gratte-Ciel : plus de 800 logements seront construits, Villeurbanne double son centre-ville

Projet Gratte-Ciel : plus de 800 logements seront construits, Villeurbanne double son centre-ville

La physionomie du projet a été retravaillée par les élus de la métropole de Lyon et de la Ville de Villeurbanne pour offrir davantage d'espaces publics en réduisant légèrement le nombre de logements à construire.
Projet Gratte-Ciel : plus de 800 logements seront construits, Villeurbanne double son centre-ville
Agence Nicolas Michelin et Associés - L'avenue Henri-Barbusse sera prolongée de l'autre côté du cours Emile Zola et rendue entièrement piétonne.

Collectivités Publié le ,

A Villeurbanne, la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville s'étend sur près de 8 hectares au Nord de l'avenue Henri-Barbusse. L'emblématique artère sera prolongée de l'autre côté du cours Emile Zola jusqu'au parc du Centre avec sa cheminée témoin du passé industriel de Villeurbanne. "Cette opération représente 110 000 m2 de surfaces de plancher et 100 millions d'euros d'investissement", expose Vincent Malfere, directeur général de la SERL.

L'ambitieux projet, dessiné par l'agence Nicolas Michelin et Associés, vise à doubler le centre-ville avec 19 000 m2 de commerces et services, 4 000 m2 de bureaux et activités, 20 000 m2 d'équipements, 832 logements et 27,5 d'espaces publics.

832 logements construits au coeur de Villeurbanne

Les élus métropolitains et villeurbannais ont revu le projet initial afin de renforcer les espaces publics. "L'élargissement de la future esplanade Agnès Varda et la création d'une placette permettent d'ajouter 1 700 m2 d'espaces publics", souligne Béatrice Vessilier, vice-présidente de la métropole de Lyon en charge de l'Urbanisme et du cadre de vie, qui ajoute que 483 arbres seront plantés. Afin d'offrir des espaces publics et végétalisés plus généreux, il a fallu revoir la densité de logements.

© Agence Nicolas Michelin et Associés / Perspective de la future esplanade Agnès Varda.

Le nombre d'habitations a ainsi été réduit de 5 %. Ce sont donc 832 logements qui seront construits, dont 54 % de logements abordables, pour accueillir quelque 1 750 nouveaux habitants. Les commerces prendront place au pied des immeubles d'habitation et ne devront pas être une énième galerie marchande à ciel ouvert.

"La Société Villeurbannaise d'Urbanisme sera propriétaire des murs afin de maîtriser la programmation commerciale et d'éviter de retrouver les mêmes enseignes que dans toutes les rues commerçantes de France" , affirme Agnès Thouvenot, 1ère adjointe au maire de Villeurbanne.

L'avenue Henri-Barbusse sera entièrement piétonne

Pour apaiser le quartier et donner la priorité aux modes doux, l'avenue Henri-Barbusse sera entièrement piétonne. Le site sera très bien desservi par les transports en commun puisque le prolongement de la ligne de tramway T6 empruntera la nouvelle avenue Henri-Barbusse avant de bifurquer à l'Est en circulant par les rues Bourgey et Verlaine.

Les habitants sont invités à participer à la construction du futur quartier dans le cadre du laboratoire de la fabrique urbaine. Ce terrain de jeu et d'expérimentation permettra de tester des usages, des matériaux, du mobilier urbain, des activités… jusqu'en août 2023. A cette date, le chantier des 4 macro-lots de l'opération démarrera pour des livraisons qui s'échelonneront de 2025 à 2029.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?