AccueilProfesseur Bernhardi par Thomas Ostermeier aux Celestins

Professeur Bernhardi par Thomas Ostermeier aux Celestins

L'un des plus grands metteurs en scène de théâtre européens, Thomas Ostermeier, est de retour à Lyon aux Célestins. Avec la pièce Professeur Bernhardi, de l'Autrichien Arthur Schnitzler (1862-1931). Ostermeier est célébré et reconnu tant en Allemagne, où il dirige la célèbre Schaubühne, à Berlin, qu'en France, où il est commandeur des Arts et Lettres, l'invité régulier du festival d'Avignon, et de nombreux théâtre dans le monde entier.
Professeur Bernhardi par Thomas Ostermeier aux Celestins
@ Arno Declair

Publié le ,

Le professeur Bernhardi, médecin et directeur d'une clinique renommée, refuse à un prêtre l'accès à la chambre d'une patiente, à laquelle ce dernier veut donner l'extrême-onction. En phase terminale d'une infection sanguine suite à un avortement qui a mal tourné, la jeune femme délire et se croit guérie. Bernhardi considère de son devoir de médecin et d'humaniste de lui permettre une « mort heureuse » en la maintenant dans son illusion. De son côté, le prêtre tient à son devoir religieux de gardien des âmes. Tous deux échouent : tandis qu'ils discutent, la malade meure, alertée avant cela de son état par le personnel hospitalier qui, contre la volonté du médecin, a signalé la venue du prêtre.

Pour Bernhardi, qui est d'origine juive, cet accident malheureux se transforme rapidement en un scandale politique qui menace de ruiner son existence et celle de sa clinique. On lui reproche de s'en prendre à dessein aux sentiments religieux chrétiens. Rapidement, un antisémitisme latent émerge et enfle. Le conseil de direction de l'institut se désolidarise de lui. Des concurrents au sein du corps médical usent délibérément de ressentiments antijuifs afin de suspendre Bernhardi. Au Parlement, les populistes de droite obtiennent une procédure pénale contre lui. Le ministre en charge Flint, un ami et ancien camarade d'université, lui refuse finalement son soutien. Bernhardi bénéficie soudain du soutien de l'extrême gauche. Ne voulant pas être instrumentalisé, il renonce à une lutte ouverte contre le mensonge et pour sa réhabilitation.

Du 2 au 6 mai, Théâtre des Célestins, Lyon 2è, Spectacle en allemand surtitré en français (2h45).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?