AccueilActualitéPrésidentielle 2022 : Tony Parker, Amandine Henry, Eugénie Le Sommer... ces sportifs d'Auvergne-Rhône-Alpes contre le Rassemblement National

Présidentielle 2022 : Tony Parker, Amandine Henry, Eugénie Le Sommer... ces sportifs d'Auvergne-Rhône-Alpes contre le Rassemblement National

Dans une tribune publiée hier, 52 athlètes se mobilisent pour contrer l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite lors du second tour de l’élection présidentielle. Parmi eux, plusieurs sont originaires ou ont exercé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Justine Braisaz-Bouchet, biathlète savoyarde, fait partie des sportifs qui appellent à voter pour le candidat Emmanuel Macon
© DR - Justine Braisaz-Bouchet, biathlète savoyarde, fait partie des sportifs qui appellent à voter pour le candidat Emmanuel Macon

Actualité Publié le ,

Dans une tribune publiée ce mardi soir dans Le Parisien, des sportifs Français appellent à voter pour le président sortant, Emmanuel Macron, afin d’empêcher l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national.

Parmi eux, plusieurs sportifs de renom proviennent de la région Auvergne-Rhône-Alpes : Justine Braisaz-Bouchet, biathlète savoyarde, Marie Bochet, skieuse handisport de Chambéry, Tony Parker, ancien-basketteur des Bleus et président de l’ASVEL, Dimitri Payet, footballeur anciennement en club à Saint-Etienne et Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, joueuses à l’Olympique Lyonnais.

Des principes qui ne résonnent pas avec ceux du RN

Ces sportifs de haut niveau ne veulent en aucun être assimilés à l’extrême droite, qui n’a rien à voir avec les valeurs du milieu sportif.

"Le sport auquel nous croyons, celui des valeurs de l’olympisme, est fait d’amitié et de respect ; il est le lieu de la mixité. Il refuse toutes les discriminations."

Les sportifs prônent l’union et le partage.

Selon Élodie Clouvel, penthatlète de Saint-Priest-en-Jarez, et les 52 athlètes signataires de la tribune, ils ne peuvent concevoir l’idée qu’un Parti radical présidera la cérémonie des Jeux olympiques de Paris en 2024.

"Nous (…) ne pouvons imaginer que ce moment historique soit marqué du sceau d’une présidence d’extrême droite."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?