AccueilActualitéPrématuré !

Prématuré !

.

Actualité Publié le ,

C’est un séisme ! Pour la première fois depuis 1969, on assiste à un recul de l’espérance de vie en France concomitamment pour les deux sexes : - 0,4 an pour les femmes (espérance de vie de 85 ans) et - 0,3 an pour leurs homologues masculins (78,9 ans). Assurément, voilà la donnée majeure du bilan démographique établi pour 2015 par l’Insee. Pour Marie Reynaud, responsable des études démographiques et sociales de l’Insee, « ces baisses s’expliquent par la surmortalité liée aux épisodes sanitaires de 2015 ». La coalescence de plusieurs facteurs aggravants est parallèlement admise : une pollution, notamment urbaine, galopante, une alimentation de moins en moins saine, un mode de vie par trop sédentaire et une explosion des maladies chroniques (diabète, accidents cardiovasculaires…). Un quatuor de causalités qui contrebalance les effets positifs des progrès de la médecine.

Chaque année, lors de la publication des chiffres de la natalité, les observateurs s’évertuent à faire l’éloge de la France. L’Hexagone est, de manière récurrente, présenté comme le bon élève. Cette année, foin de compliments. Si la France conserve son leadership en Europe, force est de constater qu’elle a connu, en 2015, une crise des berceaux : près de 20 000 naissances de moins qu’en 2014. Pis, l’indice conjoncturel de fécondité est passé sous la barre symbolique de deux enfants par femme (1,96). Les interprétations sont légion, au premier rang desquelles la volonté des femmes de s’épanouir prioritairement dans leur environnement professionnel. D’humeur éristique, on emboiterait volontiers le pas de certains analystes qui voient deux autres explications tangibles : l’accroissement du chômage et l’impact souvent dévastateur des changements en matière de politique familiale. On se gardera d’être péremptoire. En matière de naissances, ce serait… prématuré !

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?