AccueilPour le patron du Medef du Rhône, le télétravail peut remettre en question le CDI

Pour le patron du Medef du Rhône, le télétravail peut remettre en question le CDI

Laurent Fiard, président du syndicat patronal dans le Rhône, pointe du doigt les enjeux liés au télétravail et demande au Gouvernement de "laisser les entreprises s'organiser elles-mêmes".
Pour le patron du Medef du Rhône, le télétravail peut remettre en question le CDI
Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône

Publié le ,

Tandis que le Medef s'est exprimé il y a quelques jours sur les contraintes liées au télétravail souhaité fortement par le Gouvernement, Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône, réaffirme aujourd'hui "qu'il faut laisser les entreprises s'organiser".

"Nous sommes plutôt dans un état d'esprit pour trouver des accords et laisser les dirigeants s'organiser eux-mêmes avec les salariés. La santé des collaborateurs reste notre priorité, nous sommes conscients des enjeux sanitaires. Je suis plutôt favorable à des solutions hydrides "présentiel/travail à distance" dans le modèle de confinement que propose le gouvernement."

Pour Laurent Fiard, "l'enjeu de la sécurité des systèmes d'informations est majeur dans la pratique du télétravail et pour l'alignement avec la stratégie d'entreprise".

La question du management à distance

Mais le président du Medef Lyon-Rhône soulève aussi le sujet, sur le plus long terme, du management à distance. "Si le télétravail devait devenir pérenne, l'isolement des collaborateurs pourrait devenir une contrainte dans l'organisation du travail." En filigrane, ceux-ci, éloignés des centres de décisions "pourraient devenir de simples exécutants de tâches" et glisser ainsi vers un statut de sous-traitance…

"Le risque de la remise en question du CDI à la faveur d'un statut d'auto-entrepreneur ou de freelance est réel et répondrait à de nouvelles logiques de droit du travail. Le dialogue reste donc essentiel dans nos organisations. Les chefs d'entreprise sont responsables et les citoyens ont confiance dans l'entreprise, il y a de plus une agilité et une reconnaissance de la part des collaborateurs. Laissons-donc agir nos entreprises", achève Laurent Fiard.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?