AccueilActualitéPolitiquePour Bruno Bernard, "Laurent Wauquiez se désengage de la Métropole de Lyon"

Pour Bruno Bernard, "Laurent Wauquiez se désengage de la Métropole de Lyon"

En amont du conseil métropolitain du lundi 23 janvier, Bruno Bernard a évoqué les priorités de l'année 2023 au sein de la collectivité lyonnaise. Il a aussi répondu à Laurent Wauquiez sur certains dossiers récents.
Bruno Bernard mise sur une année 2023 empreinte de solidarité au sein de la Métropole de Lyon.
© FC - Bruno Bernard mise sur une année 2023 empreinte de solidarité au sein de la Métropole de Lyon.

ActualitéPolitique Publié le ,

Solidarité, mobilités et environnement vont rythmer 2023 à la Métropole de Lyon, selon les dires de Bruno Bernard, président de la collectivité, lors de ses voeux à la presse, et avant le prochain conseil métropolitain. "Le budget 2023 incarne une volonté de soutenir les politiques sociales", martèle celui qui a rappelé son opposition ferme à la réforme des retraites.

Cette ambition sera notamment incarnée par la présentation d'un projet métropolitain des solidarités en mars prochain, qui ira du besoin de susciter des vocations dans les métiers du "prendre soin" à l'accompagnement des personnes bénéficiant du revenu de solidarité active (RSA).

La Métropole de Lyon en manque de radars pour la ZFE

Les mobilités, évidemment, auront aussi leur place dans le programme de l'année avec le doublement du nombre de Free Velo'v dans la Métropole d'ici la fin de l'année et l'inauguration des deux nouvelles stations du métro B. "Nous avons une Métropole en travaux, la phase opérationnelle démarre", lance Bruno Bernard, évoquant aussi les chantiers des tramways T6, T9 et T10 lancés durant l'année.

Au niveau de l'environnement, la ZFE interdit et surtout sanctionne l'entrée des voitures avec une vignette Crit'Air 5 et non classées dans le centre de la Métropole (Lyon, Caluire et les secteurs de Villeurbanne, Bron et Vénissieux situés à l’intérieur du périphérique) depuis le 1er janvier 2023.

Mais Bruno Bernard regrette le retard de livraison par l'Etat des radars de contrôle promis en 2020, qui empêche de faire réellement appliquer la loi. Ceux-ci pourraient arriver dans le deuxième semestre 2024, soit deux ans et demi après la première date annoncée.

"Nous pouvons faire des contrôles inopinés mais ils sont moins efficaces que des radars fixes. Le gouvernement ne nous donnent pas les moyens d'aller au bout de la démarche", déplore-t-il.

Bruno Bernard : "Laurent Wauquiez se désengage de la Métropole de Lyon... Qu'il nous laisse ses compétences !"

Du côté des relations entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon, ça ne s'arrange pas. Il y a quelques jours, Laurent Wauquiez indiquait que l'aide apportée aux artisans-boulangers n'irait pas à ceux des différentes Métropoles régionales tant que ces collectivités n'abondent pas au fonds d'urgence régional.

"Nos artisans ne demandent pas la charité et, ce qu'il faut avant tout, c'est déconnecter le prix de l'électricité du prix du gaz. Mais, nous n'avons pas attendu Laurent Wauquiez pour aider les TPE et PME. Depuis 2014, la Métropole dispose du fonds "Lyon éco énergie", porté par la CCI et la CMA, qui propose diagnostic et conseil en matière énergétique. Et, depuis décembre 2021, nous avons voté un plan de 500 000 euros d'aides à l'investissement, à raison de 7500 euros maximum par projet. Nous avons et allons aider des boulangers. Donc, si Laurent Wauquiez veut venir dans ce dispositif, il est le bienvenu", ironise Bruno Bernard.

Le président de la Métropole s'interroge aussi sur l'absence d'aide pour les autres corps de métier et a souligné une méthode qui crée "une inégalité territoriale et qui n'est pas à la hauteur des enjeux". Ajoutant : "Laurent Wauquiez se désengage de notre territoire. Alors, qu'il nous laisse ses compétences régionales s'il ne veut pas les appliquer dans la Métropole de Lyon !"

Métropole de Lyon : l'année 2023 en chiffres

  • Recettes de fonctionnement : 3,1 milliards d'euros (contre 2,9 milliards en 2022).
  • Dépenses de fonctionnement : 2,8 milliards (contre 2,6 millions en 2022).
  • Investissement opérationnel : 730 millions d'euros (contre 705 millions d'euros en 2022).
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?