AccueilEconomieEmploi : les difficultés de recrutement ne cessent d'augmenter

Emploi : les difficultés de recrutement ne cessent d'augmenter

Les difficultés de recrutement s'accentuent à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Comme le confirme l’enquête Pôle Emploi sur les besoins en main d’œuvre de la région publiée le 6 avril dernier.
Emploi : les difficultés de recrutement ne cessent d'augmenter
© Andie Arnaud - Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle Emploi Auvergne-Rhône-Alpes et Naïm Caulet directeur adjoint aux 3 brasseurs

Economie Publié le ,

"Difficultés de recrutement veut dire opportunité d’emploi". C’est par cette phrase que Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle Emploi Auvergne-Rhône-Alpes, a résumé, mercredi 6 avril, son enquête sur les Besoins en Main d’Œuvre (BMO).

Même si cette enquête ne prend pas en compte les conséquences de la guerre en Ukraine, ces résultats montrent la reprise de l’économie suite à la crise sanitaire.

Pour la région, ce sont 52 000 entreprises qui ont répondu à l’appel. Pour cette année 2022, "les chiffres sont record" selon l’équipe de Pôle Emploi. Avec +12 % d’intention d’embauche par rapport à l’année passée, c’est un tiers de la région qui se trouve dans une dynamique de recrutement.

Construction, hôtellerie et santé à la peine

Pour le directeur régional, le chiffre le plus important reste celui des projets de recrutement jugés difficiles à réaliser pour 63 % des sondés en Auvergne-Rhône-Alpes. Les difficultés de recrutement varient de 49 % à 75%, d’un bassin à un autre.

De nombreux secteurs sont touchés. On retrouve en premier lieu la construction avec 79 % des difficultés, puis la santé (76 %) mais aussi l’hôtellerie et la restauration marquée par une très grande hausse (+ 26 points).

Les besoins en main-d’œuvre sont particulièrement élevés autour des grandes agglomérations telles que Lyon, Grenoble ou Clermont-Ferrand, mais aussi dans les bassins touristiques (Savoie) ou agricoles (Ardèche).

Frédéric Toubeau : "Tous sur le pont pour les métiers en tension"

Des solutions pour réduire les tensions

Comme le montre l’enquête publiée, le secteur de la restauration est en pleine crise. Il constitue pourtant le premier secteur recruteur en Auvergne-Rhône-Alpes avec 14 % de l’ensemble des intentions d’embauche.

Comme l’explique Frédéric Toubeau "il y a eu une évaporation des salariés de la restauration qui ne sont pas revenus dans le secteur après la crise sanitaire".

Pour les conseillers Pôle Emploi l’objectif est donc de permettre aux secteurs en difficulté de recruter. Naïm Caulet, directeur adjoint du restaurant Les 3 brasseurs, en témoigne "nous sommes beaucoup aidés par Pôle Emploi".

Naïm Caulet, directeur adjoint du restaurant Les 3 brasseurs à Venissieux

En effet, les conseillers pôle emploi ont pour objectif "de réduire l’écart entre les demandeurs d’emploi et les offres" affirme Ferreol Palau, directeur de l’agence pôle emploi Vénissieux.

Pour cela, des rencontres sont organisées "par différents leviers" entre demandeurs d’emploi et recruteur. Il existe dans un premier temps les immersions, appelées aussi Période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Les entreprises qui le souhaitent ouvrent leur porte aux demandeurs d’emploi, "pour faire découvrir pendant plusieurs semaines un métier ou bien un secteur dans le but de confirmer un projet ou d’orienter les demandeurs vers des secteurs où ils ne seraient pas allés naturellement" précise Ferreol Palau.

Dans le même objectif, tout au long de l’année, sont organisés des job dating, baptisés #TousMobilisé. Pour Naïm Caulet "il faut s’adapter aux demandeurs, aujourd’hui, on regarde avant tout les savoirs-êtres et la motivation". Car, comme l’a précisé Frédéric Toubeau "le diplôme ne fait pas tout".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?