AccueilEconomieServicesPoint S se positionne sur le marché de l’écomobilité

Point S se positionne sur le marché de l’écomobilité

Le groupe lyonnais Point S, spécialiste du pneu et de l’entretien automobile, lance un nouveau concept pour répondre aux nouvelles formes de mobilité. Des points de vente, entretien et réparation des deux-roues électriques vont ouvrir en France.
Point S se positionne sur le marché de l’écomobilité
DR - Le nouveau concept S Ecomobilité, testé en 2021, devrait se développer dans près de 70 centres cette année.

EconomieServices Publié le ,

L’usage des vélos, trottinettes et scooters électriques est en plein boom et ce marché pèse 1,2 milliard d'euros. Difficile alors d’ignorer un business d’un tel poids et encore promis à un fort développement. Point S, groupe lyonnais réputé pour ses services sur les pneumatiques et l’entretien automobile, a donc décidé de lancer un nouveau concept de point de vente dédié à l’écomobilité, baptisé S Ecomobilité.

"Ces centres assureront la vente, l’entretien et la réparation de tous les 2-roues électriques, aussi bien vélos que scooters et trottinettes", précise Lionel Haberlé, directeur des opérations de Point S.

Pour développer cette offre, le groupe lyonnais s’appuie sur un partenaire spécialisé, le Sarthois Revi Group, pour présenter des gammes de produits premium et former les équipes. Le concept S Ecomobilité peut être déployé sur des sites dédiés ou intégrés dans des points de vente existants.

"Près de 70 adhérents du réseau ont fait part de leur intérêt", indique le directeur marketing Joël Arandel.

Point S : numéro 2 du marché du vitrage

Point S n’en oublie pas pour autant ses activités plus traditionnelles. Deux ans après le lancement de Point S Glass, l’enseigne souhaite accélérer.

"En France, nous avons 149 points de vente proposant le service vitrage et 4 centres dédiés. Notre objectif est de compter 300 sites Glass en fin d’année pour nous positionner juste derrière le leader et détenir 10 % de parts de marché", ambitionne Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Dans l’Hexagone, le groupe veut aussi continuer d’étendre son réseau de points de vente indépendants. "En 2021, nous avons ouverts 43 centres pour atteindre 616 points de vente. Cette année, nous visons 59 nouveaux centres", rapporte Christophe Rollet qui ajoute que 30 % des centres sont des créations et 70 % sont des centres concurrents qui rejoignent Point S.

Doubler de taille de Point S à l’international

Malgré la crise sanitaire, le groupe tire son épingle du jeu. L’an dernier, Point S a réalisé 576 M€ de chiffre d’affaires en France, en hausse de 20 % par rapport à 2019.

"Un parc roulant vieillissant, une utilisation accrue des véhicules au détriment des transports en commun, des départs en vacances en France, la loi Montagne II sur les pneumatiques expliquent ces bons résultats", analyse le directeur.

Au niveau mondial, Point S compte 5 700 centres dans 49 pays et a enregistré un chiffre d’affaires en progression de 5 % à 3,8 Md€. "Nous avons séduit 285 adhérents et conquis 5 nouveaux marchés : l’Ukraine, l’Albanie, la Moldavie, la Tunisie et le Ghana", fait savoir Christophe Rollet qui vise 10 000 centres dans 100 pays à horizon 2030.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?