Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Piman Group se mobilise sur les nouveaux enjeux post-Covid

Publié le - - Entreprise de la semaine

Piman Group se mobilise sur les nouveaux enjeux post-Covid
DR - Pour le Pdg de Piman Group, la plateforme collaborative Private Discuss répond à un enjeu de souveraineté numérique.

Le groupe lyonnais, spécialisé dans le conseil en industrie et le développement d'applications digitales, accompagne ses clients dans leur transformation numérique, mais répond aussi aux nouveaux besoins nés de la crise sanitaire.

La crise du Covid-19 a bien évidemment impacté les activités de Piman Group. Mais le groupe lyonnais, qui compte 400 collaborateurs au sein de ses huit entités, a aussi su saisir des opportunités pendant cette période.

"Nous avons accéléré la mise sur le marché de notre plateforme digitale Private Discuss", fait savoir Jean-Pierre Lach, Pdg-fondateur de Piman Group. Cet outil permet de partager des fichiers, d'animer une visioconférence jusqu'à 200 personnes ou d'organiser un webinaire avec 1 000 participants.

"Private Discuss offre des fonctionnalités comparables à Teams ou Zoom, mais apporte un haut niveau de sécurité avec des données chiffrées de bout en bout. Cette solution participe à notre souveraineté numérique", souligne Jean-Pierre Lach. Présentée au CES Las Vegas en 2019 et 2020, cette plateforme de communication collaborative et cybersécurisée a nécessité trois ans de développement. La multiplication du télétravail et des réunions virtuelles a convaincu Piman Group de l'intérêt de déployer rapidement cette offre.

Sébastien Chabal, ambassadeur de marque

Pour la faire connaître, le groupe s'appuie sur un ambassadeur de marque, Sébastien Chabal, associé de Piman Security. "Nous avons également signé un partenariat avec Visiativ pour faciliter la distribution de notre produit", ajoute le Pdg.

Pour accompagner la transformation digitale des entreprises, Piman Group propose une dizaine de plateformes dotées d'intelligence artificielle. Chaque solution est construite sur-mesure avec différentes briques technologiques afin de répondre aux besoins de chaque client. Point commun : traiter et compiler des données dans des tableaux de bord pour mieux comprendre, analyser et donc piloter l'activité tout en gagnant en productivité.

La réindustrialisation en ligne de mire

Pour développer des outils innovants, le groupe lyonnais emploie 70 personnes à la R&D, en partie basées au siège social à Limonest, et y consacre au moins 8 % de son chiffre d'affaires annuel. Indispensable pour rester à la pointe et satisfaire ses 200 clients dans l'industrie (énergie, transport, santé…), le marketing, le droit et le chiffre, l'assurance.

Des grands groupes, ETI et PME que Piman Group accompagne aussi en gestion de projets industriels, gestion d'affaires et pilotage de projets d'investissements. "La pandémie pose la question de la réindustrialisation. Nous sommes consultés pour des relocalisations d'usine et des projets d'accroissement des capacités de production", fait savoir Jean-Pierre Lach.

Jean-Pierre Lach, Pdg-fondateur :
" 300 recrutements dans les 12 mois "

Une importante vague d'embauches est prévue. Quels profils recherchez-vous ?
Nous prévoyons 300 recrutements dans les 12 prochains mois. Nous voulons recruter une centaine de contract managers pour gérer les contrats et les litiges de nos clients car les relations se tendent entre les acteurs économiques et les contentieux augmentent. Nous souhaitons également embaucher une centaine d'ingénieurs pour développer de nouvelles solutions et une centaine de consultants industriels.

Sur quelle nouvelle solution digitale travaillez-vous ?
D'ici la fin de l'année, nous commercialiserons My Safe Trip. Cette application s'adresse aux entreprises qui envoient des salariés à l'étranger en permettant de créer un fil d'Ariane en temps réel. Ainsi, les employeurs gardent le contact avec leurs collaborateurs et répondent aux enjeux sanitaires, de sûreté et de sécurité.

Avez-vous des projets d'implantation à l'international ?
Nous sommes déjà implantés en Suisse et au Maroc. Notre solution Private Discuss nous amène à tourner le regard vers l'Amérique du Nord qui est un marché prometteur. Mais aucune décision d'implantation n'a été prise.

Quelles sont vos perspectives d'activité ?
En 2019, le groupe a réalisé 31 M€ de chiffre d'affaires consolidé. Nous ambitionnons de doubler notre chiffre d'affaires dans les deux ans à venir.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer