AccueilEconomiePierre Tardif, sur le terrain de la santé

Pierre Tardif, sur le terrain de la santé

Pierre Tardif, sur le terrain de la santé
Photo S.Borg - Pierre Tardif, directeur du pôle Lyon du Groupe Ramsay Générale de Santé

Economie Publié le ,

Pins bleu épinglé sur sa veste, en hommage à mars bleu, mois de promotion du dépistage contre le cancer colorectal en écho à l'une des activités importantes de l'Hôpital Jean Mermoz, dont il a la charge avec les centres de radiothérapie Iridis et Charcot et la Clinique Iris, Pierre Tardif, n'hésite pas à apporter son soutien à toutes les causes défendues par ses équipes. "C'est le supplément d'âme qui fait toute la différence. Quand on travaille dans le secteur de la santé, on travaille avec des collaborateurs qui ont tous des métiers avec de très fortes identités, tendant tous vers un but commun : le service au patient", souligne l'ingénieur, diplômé de l'École Centrale de Nantes, doublé d'un master en management à HEC Paris.

Cet objectif ultime qui l'a incité à quitter un parcours généraliste pour se spécialiser dans ce secteur, alors qu'il est consultant, après un passage chez Essilor à différents postes, pour McKinsey. Le groupe lui a donné l'opportunité de travailler à San Francisco, ville à partir de laquelle il a rayonné sur l'ensemble desEtats-Unis. "Avec le système américain, très différent du nôtre, j'ai appris la culture de l'efficience", analyse le directeur général, encore étonné d'avoir découvert un pays moins lisse qu'il n'y parait. "Nous avons de la culture américaine une vision monolithique alors que la diversité culturelle est très vive. C'est un véritable meltingpolt".

À son retour, intégrer un groupe de santé est une évidence. "Il était temps de quitter le conseil pour un poste plus opérationnel", résume l'ancien champion d'escrime, classé en son temps dans les quinzièmes premiers joueurs de sa catégorie. De cette période – il ne joue plus depuis qu'il a arrêté la compétition -, il a conservé des valeurs liées au respect de l'adversaire et des techniques qui permettent de maîtriser son stress pour faire face à la pression. "La contrepartie d'un métier plus humain reste de devoir piloter une structure en intégrant des charges émotionnelles fortes. C'est passionnant tout en étant un très gros challenge pour un manager", estime l'amateur de romans de cape et d'épée, une passion qui remonte à l'époque de l'escrime, "un sport qui s'appuie sur un socle historique solide".

De Lyon, Pierre Tardif n'en connaissait que quelques bribes, glanées au fil du temps lors de brefs séjours professionnels ou de passages rapides sous le Tunnel de Fourvière. Une ville qu'il essaie de découvrir lorsqu'il lui reste du temps libre. "J'aime déjà son architecture, sa vraie richesse culturelle et son accueil, très agréable. Mon objectif est de m'y installer de façon pérenne", souligne ce père de 3 enfants originaire d'Orléans, très attaché à l'équilibre de sa vie familiale. "Car ce qui compte au final reste leur bonheur et leur réussite".

A 37 ans, il est fier de ses équipes et du pôle lyonnais qu'il dirige (130 spécialités médicales, 75 000 patients par an, 20 000 passages aux urgences, 500 salariés), fer de lance du groupe sur le plan national. Ambitionnant de valoriser l'hospitalisation autour d'un projet médical fort, dont beaucoup de spécialités sont reconnues sur le plan international, il multiplie les initiatives, toujours au service du bien commun.

Pierre Tardif en 5 mots clés

Date : 2013, mon arrivée dans le Groupe Ramsay Générale de Santé, à une fonction opérationnelle

Lieu : San Francisco, aux Etats-Unis

Ambition : Apporter sa pierre à l'édifice en matière de service au public

Citation : "Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover", Albert Einstein

Personnalité : Romain Gary, pour son œuvre littéraire comme pour son histoire et sa capacité d'engagement

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?