Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Piano Pleyel et étui à cigarettes Cartier chez de Baecque & Associés

Publié le - - Enchères

Piano Pleyel et étui à cigarettes Cartier chez de Baecque & Associés
DR - Piano Pleyel à décor en marqueterie Boulle estimé 5 000/8 000 EUR

Beau catalogue au programme de ces 14 et 16 mars chez de Baecque & Associés avec deux ventes réunissant du mobilier, des objets d'art, de la peinture et des bijoux.

Coup d'envoi le samedi 14 avec pour débuter de l'argenterie dont cette coupe basse ronde en argent martelé marquée d'un poinçon figurant une grappe de raisins sur une feuille de vigne surmontée des lettres B et G, travail bourguignon peut-être attribué à Jean Guinot estimé 3 000/4 000 €. Suit du mobilier parmi lequel on retient une paire d'importantes athéniennes en bois relaqué et doré d'époque Louis XV attendue entre 3 000 et 5 000 € mais également un superbe piano droit de la marque Pleyel fait à Paris en 1853 à décor en marqueterie Boulle de laiton gravé sur fond d'écaille rouge, piano en bon état de fonctionnement général estimé entre 5 000 et 8 000 € malgré quelques fentes mineures au niveau de la table et des petits manques de marqueterie.

Parmi les objets d'art inscrits au catalogue, l'attention se porte dans un premier temps sur une pendule en bronze doré en forme d'urne sur une colonne cannelée à mécanisme tournant et décor en pierres du Rhin. Signée sous la base de Castiaux, ce modèle d'inspiration d'Osmond d'époque Louis XVI est attendu entre 6 000 et 8 000 €. Autre pôle d'intérêt enfin, une paire de portières en laine et soie à décor de nombreux animaux près de rivières, tapisserie des Flandres du XVIe siècle, devrait facilement réunir les suffrages des amateurs avec une estimation annoncée entre 4 000 et 6 000 €.

Rendez-vous le 16 pour la suite de ces deux ventes. On note en tête de catalogue une grand dessin à la plume de François ou Charles Noblesse (1652-1730) intitulé « Le triomphe de Bacchus et Ariane » d'après la fresque d'Annibal Carrache du Palais Farnèse à Rome, dessin estimé 2 000/3 000 € suivi peu après d'une huile sur toile de Raoul du Gardier (1871-1952) intitulée pour sa part « A l'heure du soleil couchant (Océan indien) » pour laquelle il faudra engager 3 000 à 5 000 €. En fin da catalogue, une bague solitaire en platine ornée d'un diamant demi taille pesant 9,22 carats devrait séduire les plus exigeants à partir de son estimation annoncée entre 20 000 et 30 000 € tout comme cette broche ovale en or gris entièrement sertie de diamants attendue entre 8 000 et 12 000 €. A suivre pour clore ce survol cet exceptionnel étui à cigarette rectangulaire de la marque Cartier en or jaune 18 K. A couvercle et fond agrémentés de plaques de laque « burgauté » à incrustations de nacres teintées, de feuilles d'or et d'argent, de diamants taillés en rose et d'un rubis, ce superbe étui figurant des scènes animées au bord de l'eau dans le goût Extrême-Oriental est estimé entre 10 000 et 15 000 € malgré de très légers manques, usures et fêles.

De Baecque & Associés – Samedi 14 et Lundi 16 mars à 14h30 – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr.

Philippe Jayet

Adjugés !

Deux ventes ce 20 février étaient au programme de l'Hôtel d'Ainay sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre. De l'art nouveau et de l'art déco ainsi que du design dès 14h30 suivi à 18h30 par de l'art moderne et contemporain. Parmi les plus belles adjudications, on retient celle à 9 300 € (hors frais) pour un « Canard, 1927 », bronze de François Pompon à patine sombre à fond brun clair dans une fonte de Valsuani post-mortem mais également celle à 13 200 € (hors frais) pour un canapé DS-600 modulable en 12 éléments, création collective d'Eléonore Peduzzi-Riva, Ueli Berger, Klaus Vogt et Heiner Ullrich. Pour ce qui est de l'art moderne et contemporain, l'attention se portait sur « Untitled 308 » une photographie en couleurs de Cindy Sherman datée de 1994 adjugée 14 000 € (hors frais) tandis que « Rio de Janeiro..... » un tirage pigmentaire sous plexiglass daté de 2011 par Thierry Cohen trouvait preneur à 9 000 € (hors frais). Pour le plaisir enfin, « Etoile filante, 1972 », un dessin à l'encre sur carte postale du Saint Régis-Sheraton par Salvador Dali pulvérisait son estimation annoncée entre 500 et 600 € avant d'être adjugé 5 100 € (hors frais).




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer