Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Philippe Lanoir, demi de mêlée

le - - Entreprise de la semaine

Philippe Lanoir, demi de mêlée
D.R. - Philippe Lanoir, Président d'Ekium Group

Avec ses associés d'origine, Philippe Lanoir a construit en 26 ans, Ekium Group, une société de conseil en ingénierie. Guidé par les valeurs empruntées au rugby, indissociables de sa propre vie, entre travail, confiance et fidélité.

En même temps qu'il arrive en 6e, dans son collège de Givors, la cité de son enfance, Philippe Lanoir découvre le rugby grâce à des copains qui l'incitent à s'inscrire. Dès lors, démarre une passion qui durera 15 ans, jusqu'à la création de Cira, l'ancêtre d'Ekium, qui n'était au départ qu'une petite entreprise de conseil. "Je n'avais pas le droit de me blesser, notre équilibre était trop fragile. J'ai dû abandonner, à regrets, mais j'ai fait passer l'entreprise avant tout", souligne le demi de mêlée.

Au rugby, il vit "les meilleurs moments de cette période", apprenant au passage "la vraie école de la vie". Sur le terrain, mais aussi dans "les vestiaires, partie prenante de l'apprentissage", estime le numéro 9, une position d'entre-deux, que l'on peut comparer à une courroie de transmission entre les avants et les trois-quarts. Dans une vision plus latine du jeu, le demi de mêlée dirige, oriente et anime le jeu : une tête pensante, facilement assimilable à son image et son rôle d'aujourd'hui. "Je suis toujours en charge du développement de l'entreprise, et amont et au sens large. J'ai besoin de rester en contact avec la réalité, les collaborateurs mais surtout les clients, c'est mon terrain de jeu", souligne-t-il.

Et même s'il peut aujourd'hui "se casser une jambe sans mettre en péril l'entreprise", désormais bien structurée, il a tourné la page de l'Ovalie. "Le rugby d'aujourd'hui est moins passionnant, intéressant et flamboyant. Je trouve qu'il a un peu perdu son esprit de clocher et qu'on laisse moins de liberté aux joueurs", commente Philippe Lanoir. S'il ne joue plus, préférant la randonnée et le ski, il a fait sienne des valeurs de ce sport, comme l'amitié, la fidélité et la confiance. "Sans l'amitié, peut-être qu'Ekium n'existerait pas", s'amuse le dirigeant, rappelant qu'il a rencontré ses associés sur les bancs du lycée.
Depuis, ils ne sont jamais vraiment quittés : au cours du BTS contrôle industriel et régulation automatique et dans la vie active où ils travaillent tous les trois pour Richard Sebag, le patron d'une agence d'intérim – et futur 4e associé désormais en retrait -, partageant même le rez-de-chaussée d'une petite maison. "La colocation avant que ce ne soit la mode", résume-t-il. Le secret de cette longévité ? "Le respect de l'autre. Sur certains points, nous nous ressemblons, mais je pense que nous sommes très complémentaires".

Travailleur acharné, une autre valeur héritée de ses parents, il n'a pas peur de l'adversité. D'ailleurs, il n'a jamais connu véritablement de contexte économique favorable. "Certes, quand nous avons commencé, c'était le début de l'externalisation des études dans l'industrie. Mais c'était aussi la Guerre du Golfe et ses impacts. J'ai toujours travaillé en temps de crise, loin des succès de nos pairs des années 80", souligne-t-il.

Des efforts payant – désormais Ekium représente 700 collaborateurs, 62 M€ en 2015, 16 implantations en France et une filiale au Luxembourg et à l'Ile Maurice - qu'il ne ménage toujours pas pour assurer ses succès. Aujourd'hui le groupe emploie 700 collaborateurs, même s'il fustige volontiers le système français, "traquant les entreprises" au regard d'autres pays "plus souple, où tout va plus vite", estime Philippe Lanoir.

D'abord concentré sur l'entreprise, il lui reste un peu de temps pour sa famille recomposée et ses 3 garçons et pour les voyages, le cinéma et le théâtre. Mais attention : uniquement pour passer de bons moments, "ces divertissements doivent me faire rire !" . 

Philippe Lanoir en 5 mots clés

Date : Juin 1986, ma rencontre avec Richard Sebag, devenu l'un de nos associés, mon guide

Lieu : Un vestiaire de rugby

Ambition : Ne jamais avoir de regrets

Citation : "L'imagination est plus importante que le savoir", Albert Einstein

Personnalité : Mes parents, transmetteurs des valeurs que je porte à mon tour






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer