Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Philippe Delacarte / Banque Rhône-Alpes : « Digitalisation et proximité ne sont pas antinomiques"

le - - Finances

Philippe Delacarte / Banque Rhône-Alpes : « Digitalisation et proximité ne sont pas antinomiques"

Succédant à Yvon Léa à la présidence du directoire de la Banque Rhône-Alpes, Philippe Delacarte prendra officiellement ses fonctions le 2 avril. Jusqu'alors directeur des relations entreprises du groupe Crédit du Nord depuis 2012, le nouveau dirigeant de 52 ans s'attachera à asseoir les valeurs de proximité qui font la réputation de la banque tout en intégrant les nouveaux outils numériques propres aux nouveaux usages bancaires.

L'international est résolument le marqueur principal qui aura jalonné la carrière déjà éloquente de Philippe Delacarte. Et cela tombe plutôt bien pour ce jeune quinquagénaire aux racines auvergnates, dont les nouvelles fonctions vont l'amener à côtoyer un écosystème économique régional aux ambitions qui dépassent de loin les frontières.

Ce diplômé de Science Po Paris et titulaire d'un DESS Banque finance, qui aura intégré la Société Générale en 1991, aura auparavant connu une expérience à Madrid en tant que chargé d'affaires puis à Prague, comme responsable de marché des réseaux où il aura la charge d'intégrer la filiale tchèque au sein de "La Générale" avant d'occuper un poste de directeur des ressources humaines chapeautant ainsi 40 filiales en France et à travers le monde.

« Ces expériences diverses possèdent toutes un point commun : l'humain, un facteur clé au sein de notre activité de services » atteste Philippe Delacarte qui intègre le Groupe Crédit du Nord, auquel la Banque Rhône-Alpes appartient, en 2010. Il aura là encore, l'occasion de gérer un capital humain dans le cadre du rapprochement entre la Société marseillaise de crédit et le groupe fondé en 1848 par Fréderic Kuhlmann.

Présentant la Banque Rhône-Alpes comme une « Pme bancaire », le nouveau président du directoire va poursuivre le travail de réinvention de l'établissement bancaire, notamment dans le cadre de la transformation numérique qui a fortement bouleversé la filière. « Nos clients sont prêts à utiliser l'outil digital dans leurs relations avec leur banquier. Nous devons en interne nous adapter à cette demande en intensifiant la formation de nos collaborateurs à ces nouveaux usages numériques, tout en garantissant un service de proximité. Ces deux démarches n'étant pas antinomiques ».




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer