Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Pérégrinations chinoises à Lyon

le - - Exposition

Pérégrinations chinoises à Lyon
Sculpture olfactive d'un bouc à base de thé noir du Yunnan

Le Nouvel Institut Franco-Chinois, les Musées Gadagne et la Fondation Bullukian proposent jusqu'au 21 juin à Lyon un parcours artistique à travers les œuvres très originales de Lionel Sabatté, imprégnées de culture chinoise.

« Qui sait combien de fleurs ont dû tomber ». De ce questionnement énigmatique et thème de son exposition temporaire, Lionel Sabatté invite le visiteur en trois lieux culturels et symboliques de la place de Lyon, dans lesquelles se déploient le thé, le vin et la soie…

Le lauréat du Prix Yishu 8 décerné par la Maison des arts de Pékin en 2011, avoue puiser dans la culture chinoise, de nombreuses sources d'inspiration artistique. D'où ce rapprochement naturel avec le Nouvel Institut Franco-Chinois, dénicheur de talent et stimulateur d'innovation culturelle qui donne du sens à ces œuvres atypiques.

Jugez plutôt avec cette sculpture olfactive plantée dans la salle principale d'exposition du NIFC : un bouc, figure emblématique de l'art pariétal, conçu grandeur nature avec une structure en ferraille recouverte de thé noir de Yunnan en guise de pelage est une attraction en soi mais ne doit pas détourner d'une réalité tout aussi vivace : le travail manuel de l'artiste (plusieurs mois et kilos de thé auront été nécessaires) pour traduire une volonté, celle de rendre hommage à la croisée des cultures, des mythes et des totems.

Descendons ensuite aux Musées Gadagne pour y découvrir des mûriers de vers à soie, qui s'offrent une deuxième vie dans la cour grâce à une floraison artificielle. Ceux-ci s'intègrent dans une série d'œuvres baptisée « Printemps » lancée en 2014 et qui consiste à sublimer des arbres morts, générant ainsi un sentiment mêlé d'attraction et de répulsion.

En poussant jusqu'à la Fondation Bullukian, on boucle ce triptyque avec une œuvre inédite, une grue couleur rouille qui rend hommage à ce grand oiseau migrateur , emblème national chinois car symbolisant la perpétuelle évolution, un principe fondamental de la pensée taoïste.

Invitation à la rencontre, aux questionnements, cette exposition reste une bonne porte d'entrée à la culture chinoise en mode « pérégrination ».

Jusqu'au 21 juin, au Nouvel Institut Franco Chinois, aux Musées Gadagne et à la Fondation Bullukian. Rens. : www.ifc-lyon.com

L'artiste
Diplômé de l'Ecole nationale supérieure des beaux-Arts de Paris, Lionel Sabatté a reçu plusieurs prix dont Yishu 8 de Pékin, Drawing Now et le Prix des Amis de la Maison Rouge. Le travail de l'artiste a fait l'objet de nombreuses expositions monographiques en France comme à l'étranger.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer