AccueilEnchèresEnchères / Peintures et vins à l'hôtel d'Ainay

Enchères / Peintures et vins à l'hôtel d'Ainay

Enchères / Peintures et vins à l'hôtel d'Ainay
DR

CultureEnchères Publié le ,

Sur Bernard Buffet, une fois encore, va se concentrer toute l'attention des amateurs de peinture contemporaine. Au catalogue, on retient des « Fleurs dans un vase rouge et blanc » huile sur toile datée de 1952 signée et datée en haut à droite. Bien marqué du cachet de la Galerie Maurice Garnier au dos, ce tableau est attendu entre 50 000 et 60 000 € mais pourrait réserver une très belle surprise en matière d'enchères. Autres sujets d'intérêt, une « Paysanne dans un sous-bois », huile sur toile de Georges Lacombe (1868-1916) signée du monogramme en bas à droite et marqué du cachet de l'atelier Georges Lacombe au dos devrait elle aussi sans aucun doute facilement atteindre son estimation annoncée entre 20 000 et 30 000 € tandis qu'une « Scène de marché extérieur à Marrakech daté de 1918, huile sur panneau de Jacques Majorelle devrait également facilement trouver son public tout comme cette « Nature morte » de Jean Peské (1870-1949) estimée quant à elle 6 000/8 000 €.

Côté tableaux anciens, on note au catalogue une paire de tableaux de l'Ecole Hollandaise de la seconde moitié du XVIIème siècle, tableaux attribués à Abraham Srorck (1644-1708) représentant pour l'un des « Barques et voiliers dans un port devant la porte de la ville » et des « Voiliers et barques battant pavillons hollandais sur une mer houleuse » pour l'autre, paire attendue entre 6 000 et 8 000 €. A retenir enfin, un « Portrait de François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois », huile sur toile de forme ovale par l'atelier de Voet Jacob Ferdinand dans un très beau cadre en bois et stuc doré à motif de rinceaux et feuillages stylisés dans les coins pour lequel il faudra engager 5 500 à 6 500 €.

Trois caves d'amateurs et collectionneurs aux enchères.

Même si la période porte plus sur la dégustation d'un rosé frais, il n'en demeure pas moins intéressant de se pencher de près sur le catalogue de vente des vins et spiritueux du 8 juillet. Dans ces caves, on prête un œil attentif à ces douze bouteilles de Château Lafitte Rothschild, Pauillac 1982 dans leur caisse d'origine, estimées 15 000 / 20 000 € mais aussi à cette caisse de six bouteilles comprenant deux bouteilles de Château Mouton Rothschild-Pauillac 2000, deux bouteilles de Château Clerc Milon-Pauillac 2000 et deux bouteilles de Château d'Armailhac-Pauillac 2000 pour lesquelles l'estimation annoncée est de 2 500/2 800 €

Hôtel d'Ainay – Mercredi 3 juillet à 18h30 et lundi 8 juillet à 18h – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Adjugés !

Record d'enchères pour la guitare-luth de Marie Antoinette à l'hôtel des Ventes de Villefranche-sur-Saône sous le marteau de Maître Gérald Richard. Initialement estimée entre 50 000 et 80 000 €, elle trouvait preneur ce 15 juin à 135 000 € hors frais soit 169 000 € frais inclus. Œuvre du célèbre luthier Edmond Saunier, cet instrument à décor de larges lames sculptées en ivoire alternées de filets noircis et orné en son centre d'un médaillon au monogramme de la reine Marie-Antoinette provenait de la fameuse collection Sanglé-Ferrière de 1867 à 1922 puis acquise par la famille du dernier propriétaire à Drouot en 1975.

Autre belle enchère et sous le même marteau pour « Suzanne et les veillards », un panneau parqueté dont l'attribution fait penser à un peintre de l'entourage de Michel Coxie, de Marteen ven Heemskerck ou Jean de Socrel. Estimé avant la vente entre 10 000 et 15 000 €, ce tableau daté de 1543 était finalement adjugé 42 000 € hors frais soit 52 500 € frais inclus. Et pour conclure le survol de cette belle vente, saluons les 28 000 € hors frais soit 35 000 € frais inclus portés par un amateur pour ce dessin au crayon et craie noire d'Anne-Louis Girodet de Roucy-Trioson représentant Napoléon de face et de profil, dessin dont ne connaissait à ce jour qu'une gravure conservée à la BNF.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?