AccueilHomme ou femme de la semainePatrick Martin premier président du nouveau Medef Auvergne-Rhône-Alpes

Patrick Martin premier président du nouveau Medef Auvergne-Rhône-Alpes

Après avoir occupé la présidence du Medef Rhône-Alpes de 2006 à 2011, Patrick Martin est de retour aux affaires, à la tête d'un Medef régional élargi à l'Auvergne.
Patrick Martin premier président du nouveau Medef Auvergne-Rhône-Alpes
© : DR

EconomieHomme ou femme de la semaine Publié le ,

Oubliées les tensions qui ont émaillé la campagne pour la présidence du Medef Auvergne-Rhône-Alpes, Patrick Martin a finalement bénéficié d’une élection à l’unanimité, mardi 21 juin, après le retrait de son concurrent ligérien, Eric Le Jaouen. « Il était important pour l’institution, que nous montrions notre capacité à nous rassembler », a expliqué le dirigeant de Martin-Belaysoud, quelques minutes après son élection. Pour l’accompagner dans ce nouveau défi, il pourra s’appuyer sur son contradicteur, nommé vice-président délégué aux mandats, mais aussi sur Gilles Duboisset, 1er vice-président délégué, jusque-là à la tête du Medef Auvergne.


« Dans un environnement en profonde mutation, notre Medef régional aura un rôle clé pour que nos entreprises puissent appréhender, dans les meilleures conditions, les enjeux auxquels nous sommes confrontés : formation et apprentissage, infrastructures, fiscalité, financement, innovation et recherche, international… », analyse Patrick Martin. Le premier président de ce Medef régional aux contours élargis considère que les représentants du monde patronal ne peuvent pas se contenter de commenter. « Si nous voulons être cohérents, nous devons apporter notre pierre à l’édifice. Nous sommes dans une période critique, mais extrêmement intéressante, et je crois beaucoup à la fonction tribunicienne du Medef. »


A un moment où il estime que la société prend le virage de la sociale démocratie, Patrick Martin affirme que le Medef doit alimenter le débat public sur certains sujets. « Avec les changements à la Région, il y a une fenêtre de tir dont nous devons profiter. L’industrie retrouve une place de choix dans le discours des politiques. Nous devons mettre à profit cette opportunité. »


Cette démarche, le président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes entend l’assumer au nom et au profit de toutes les entreprises, où qu’elles soient installées sur le territoire régional. « Il y a de la part de certains dirigeants auvergnats une appréhension quand à la mise en œuvre d’une forme de centralisme au profit de la région lyonnaise et au détriment de territoires plus éloignés. Mais je suis originaire de l’Ain, pas de Lyon, et je vais m’attacher à les rassurer. Le Medef Auvergne-Rhône-Alpes défendra chaque adhérent et chaque territoire avec la même énergie et la même conviction. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?