AccueilEconomieServicesPascal Blain, manager de l’emploi

Pascal Blain, manager de l’emploi

Même s’il n’en est pas originaire, Pascal Blain connaît mieux la région qu’il n’y paraît.

EconomieServices Publié le ,

Il la découvre, il y a 17 ans, à la faveur d’un poste de directeur adjoint aux Assédic de l’Isère, et choisit de s’établir avec sa famille, à Saint-Martin-d’Uriage, au pied du massif de Belledonne. Depuis, en fonction de ses affectations et dans la mesure du possible, il s’impose les voyages plutôt que de déplacer ses quatre enfants et son épouse, juge à Grenoble.

« Mon père était militaire, j’ai beaucoup déménagé », explique-t-il. Malgré tout, il se sent Lorrain, fief de sa famille dont quelques membres furent au service de l’uniforme. « L’armée a joué le rôle d’ascenseur social pour mon grand-père, d’origine agricole ». De cet ancrage, il concède avoir hérité de l’esprit militaire, mais pas au point d’en faire son métier. Après des études de sciences, il délaisse les maths et choisit « prépa HEC pour la philosophie et l’histoire », et termine diplômé de l’ESCP Europe Paris.

Jeune consultant en système d’information et en ressources humaines chez Bossard Consultants, passé chez Sagem comme contrôleur de gestion, il rejoint l’Unedic en 1994 comme chargé de mission à la maîtrise d’ouvrage. « C’était une belle opportunité d’associer mes compétences pour les ressources humaines et le management à mon goût pour le service public », confie Pascal Blain, tenté, à un moment, de passer le concours de l’ENA. L’homme enchaîne les missions, de directeuradjoint pour les Assédic des Alpes à Directeur de Pôle Emploi Languedoc Roussillon (son dernier poste avant Lyon) en passant par directeur Assedic puis Pôle Emploi Bourgogne.

A cette époque, la fusion des Assédic et de Pôle-Emploi est au coeur des débats. « En Bourgogne, nous avions déjà installé des guichets uniques dans plusieurs villes, nous étions prêts pour cette fusion logique et souhaitable ». Une période déterminante pour Pascal Blain : « ce fut mon premier vrai poste de convergence avec une posture de manager et de décideur ». Dès lors, outre ses qualités managériales, il développe une capacité d’adaptation permanente doublée d’une certaine philosophie. Une position qui lui permet de prendre du recul, pour faire face aux multiples annonces concernant la lutte contre le chômage comme pour affronter les nombreuses attaques dont Pôle Emploi est l’objet. « Depuis le début de la crise, nous sommes en permanence sous les feux des projecteurs. S’il est vrai qu’il peut y avoir des ratés, je m’attache à rappeler que nous menons des actions positives qui portent leurs fruits, surtout quand il s’agit de personnes éloignées de l’emploi ».

.../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches 5239 du 7 février 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?